25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 17:30

Cabaret "La belle époque"

 

Mouzino

 

 

Mâalma Titine

 

Maalam Rimalk

Saoud l'Oranais (Messaud el médioni)

dit, Saoud l'Oranais ,oncle paternel de Maurice el medioni avec Reinette en 1938

 

Marie Soussan

 

 

le Choeur d'el Moutribia sous la direction de Joseph Kespi (fin des années 20)

 

Marie Soussan (la juive) en duo avec Rachid Ksentini (l'Arabe) (le couple le plus célèbre de son époque)...

Edmond Nathan Yafil 1874-1928

en 1920 , Chez Parhé Marconi

en duo avec Pépino (Sketchs populaires) 

El Moutribia sous la direction d'Edmond Nathan Yafil

1929 - Maalam Ebeho

Elie Bensaid dit Eliaho enregistre chez Pathé Marconi

Maalam Sassi Labrati

 

 

1929 - Lazaar Slimane

Chikh Zouzou

né Joseph Guenoun

  1. C'était les années 30..Cheikh Zouzou..Star de la musique Judéo-Algérienne,avec Blaoui el Houari et maurice et medioni

Lili Labassi

 

Lili el Abbassi au violon et M.el Medioni au piano

Chansons interpretées entre 1940 et 1958 

Lili labassi..En Images.. (Pére de Robert Castel)

lili-labassi.jpg

 

Maurice el Medioni

undefined

Video de Maurice El Medioni ,, qui chante oran 

Youcef Hadjadj (Hagége)

Reinette l'Oranaise

reinette_loranaise.jpg

 

  1. Reinette avec ..Skandrani..document rare

René Perez


On reconnait quelques stars de l'époque
, Notement, Driss et mahieddine bachtarzi, Rachid Ksentini,
Marie Soussan et Mohamed el Kamel dans la troupe
el motribiya , formée par Edmond Nathan Yafil.....

 

Luc Cherki

Selim Lehlali (Halali)

  1. Vidéo Rare de Salim Halali

Lili Boniche

Alger Alger en images vidéo

 

Line Monty 

Line-Monty.jpg

Guy Narboni

 

 

 

Blond Blond


Enrico MaciasEnrico-Macias-3.jpg

Né a Constantine en 1938, de son Vrai nom Nom Gaston Ghrenassia ...
Suite de sa Biographie

undefined

*

Chikh Mouizo (Mouijo)

 

Charli el Maghribi 

Samy el Maghribi

Raymonde El Bidawiya

  1. en duo avec Maurice Lusky - Sakrane

 

Sfatayim

Zohra el Fassia

Vidéo Rare de Zahra el Fassia - Saadi rit el bareh by lutherking

 

Joseph Mango Boaron

Les fréres Boutbol (Abitbol)

Haim Botbol

Ne à Fez, de son vrai nom Haim Abitbol;

il est le fils de Jacob Abitbol

Jacob Botbol (le pére)


Marcel Botbol

Haim Myara


Pinhass Cohen

 

 

 

Felix el Maghribi

 

Raymond Oujdy

Emil Zrihan


Zeev Revah

 

Esther elfassy

 

Jo Amar

 

Maurice Toboul

Mikael Karoutchi

 


Eliyahu Kahlaoui

 

Felix Abenhaim


Albert Suissa

*

Habiba Msika  (1893-1930)

 

  1. Frédéric Mittérand parle de Habiba Msika

Yehouda Zeitoun

 

Jacob Bchiri

 

Doukha

 

Smarda el Aljia

Cheikh el Afrit (1897-1939)

Acher Mizrahi

Raoul Journo

 

Louisa Tounsiya

 

Hana Rached

 

Albert Perez     Ya bladi

 


Henri Tibi

 


 

El kahlaoui tounsi

 

Bnat Chemama

Filles d'un pére ruiné par l'alcool et le jeu.

..
Smarda el Olgia

*

  1. Raymond Leyris et les 40.000 juifs de Constantine (vidéo de 1h10).... à voir pour bien comprendre l'atmosphére de l'époque !!
  1. Reinette l'Oranaise dans une autobiographie : Le port des amours (1h04')

Trés beau reportage de 29 min , pour le plaisir des yeux ..

  1. des anciens artistes juifs d'algérie racontent ....se racontent .. (Blond blond, Youcef hagége (José de suza),Line Monty, Maurice el Médioni..

Le Malouf De Constantine, Algérie éxécuté à la perfection par des maitres Juifs...

Chikh Raymond Leyris le Beau-Pere d'Enrico Macias

enregistré en public en 1954  ...(à l'Université populaire de Constantine)

Volume 1

01 Bechraf - Zidane
02 Istikhbar - Zidane
03 Insiraf - Zidane
04 Insiraf - Nafer men houit
05 Insiraf - Mahboubati + farakouni
06 Inqilab - Sabri qlil
07 Haouzi - Na houakoum lahbeb
08 Haouzi - El Brag

 

Volume 2

02 Dhalma 1        02 Dhalma 2
03 Zadjel - Hassbouka llah aani
04 Moudabbar hem el fourka

 

Volume 3

02 Istikhbar araq
03 Qadriat - Ghazali Hafi
04  Haouzi - Mal hbibi malou
05 Nouba Maya - Mcedder - layali essourour
06 Nouba MAya - Mcedder - Ya nadim entabih
07 Nouba Maya - Derdj - Nous Essabah
08 Nouba Maya - Inssiraf - Ya saqi waski habibi
09 Nouba Maya - Khlass - kam oua Kam
10 Nouba Maya - khlass - allah Ihannik
11 Nouba Maya - Qadriat - Abkaou ala khir

 

Simone Tamar 
 


Alice Fitoussi

 

  1. Alice Fitoussi chante.. en vidéo , document rare
  2. Alice Fitoussi - Wine enbatou

 

SYLVAIN GHRENASSIA AU VIOLON – RAYMOND LEYRIS AU OUD

Image au dessus (de gauche à droite)  : Cheikh Benkertossa (Invisible), Gaston Ghrenassia (enrico macias),Sylvain Ghrenassia ( le pére d"enrico), Chikh Raymond Leyris, Nathan Bentari, Halim Benbala, Larbi Belamri,Abdelhak Benabbes)

 

Raoul Ghenaissia 

 


 

Léon Lalloum 

 


 

malouf.jpg

Sylvain Ghrenassia  (Pére d"Enrico Macias)

  1. Sylvain à la télévision Française chante du malouf constantinois


 

 
 
 
 
 
 

Patrimoine musical andalou, La contribution de mélomanes de confession israélite 25 Septembre 2008 , quotidien national, Algérie, le Midi Libre

Il existait une pléiade de musiciens de confession jésuite qui s’attelaient à préserver, dans la tradition orale, un pan du diwan andalou, notamment le musicien Edmond Yafil.

Combien est difficile d’écrire l’histoire des chanteurs et musiciens et transcrire la musique classique algérienne (andalou), tant font défaut les documents censés être conservés, sinon quelques archives détenues par peu de personnes ayant fait partie du milieu artistique.
En furetant quelques pièces, on ne peut rester indifférents devant la contribution des mélomanes de confession israélite qui, en s’inscrivant dans le tissu socio-culturel algérien, n’en furent pas moins des éléments actifs dans la préservation de la musique andalouse. L’illustre Saâdeddine Bencheneb ne disait-il pas à Mohieddine Bachtarzi : "Combien la conservation, l’histoire et l’évolution de la musique seraient moins énigmatiques si un Maâlem Benfarachou (...) avait rédigé ne serait-ce que quelques pages (...)."
En effet, il existait une pléiade de musiciens de confession jésuite qui s’attelaient à préserver, dans la tradition orale, un pan du diwan andalou, notamment le musicien Edmond Yafil qui, depuis son jeune âge, manifestait un amour qui allait grandissant pour les pièces musicales andalouses qu’il considérait comme de grands chefs-d’œuvre. Quand bien même ils ne maîtrisaient pas la langue classique, les musiciens de confession judaïque faisaient de la poésie littéraire zyriabienne une matrice culturelle particulièrement lors des circonstances festives. Aux côtés de Mahieddine Lakehal, Bencharif, Ahmed Sebti, Cheikh Mnemèche, Mohamed Bentefahi et autres Mustapha Kechkoul, Mohamed Mazaâche, les frères Bahar, Zemmouri dit Omar Hibi, Dahmane Benachour, pour ne citer que ceux-là, la liste de noms de musiciens juifs séfarades est longue. On peut citer Maâlem Benfarachou qui, «(…) avec Cheikh Mnemèche, fut celui qui connaissait le plus d’airs andalous. Décédé en 1904, à l’âge de 71 ans, Ben Farachou eut l’occasion de rectifier plusieurs airs mal annotés par Sfindja, Mouzinou. Quant à Saïdi qui jouait la kOuitra, c’était un musicien de grand talent. Il connaissait parfaitement le répertoire classique», écrivait Mohieddine Bachtarzi (v/Jeunesse Action, n°6, 1977).
D’autres noms non moins célèbres dans le milieu musical brillaient dans le ciel du vieil Alger, au même titre qu’à Oran, Tlemcen ou Constantine. On peut évoquer Lili El-Abassi, chanteur andalou, Laho Seror qui excellait, dit-on, dans le jeu de la kuitra, le virtuose Saci – propriétaire lui aussi d’un café à la rue Bouzrina (ex-rue de la Lyre) – qui grattait superbement la mandoline au même titre que son coreligionnaire Edmond Yafil.
Aussi, outre l’absence de transcription, il n’y avait pas avant l’avènement du XXe siècle de support culturel de nature à protéger la mémoire de l’oubli : ni conservatoire, ni radio, ni télévision. Le support se limitait dans les cafés maures où les mélomanes venaient s’exerçaient ; les associations musicales, elles, n’ont commencé à émerger qu’à partir de la fin des années vingt. Cependant, faut-il préciser que, devant la menace de l’érosion de cet héritage musical, les muphtis de rite hanafite d’Alger avaient pris les devants en conviant les moudjaouidine (lecteurs de Coran) appelés par la suite qassadine à adapter le plus possible les airs de noubate aux paroles des cantiques qu’ils psalmodiaient lors des fêtes religieuses (veillées de Ramadan, mouloud, âchoura…) dans les différents lieux de culte. Histoire de ne pas laisser choir ce patrimoine dans les méandres de l’oubli. Manière aussi de l’immortaliser dans les modes ’araq, zidane, moual, djarka et de l’étendre aux mosquées hanafites de Koléa, Médéa, Blida, Miliana, Cherchell…
Tout compte fait, les écrits consultés sur l’activité artistique d’Edmond Yafil témoignent de sa persévérance et sa soif inextinguible à apprendre la musique classique qu’il a commencé à chérir tout enfant lorsque son père (Makhlouf Yafil) l’emmena écouter les mélodies andalouses dans certains cafés d’Alger, fréquentés par de grands musiciens dont Mohamed Sfindja, l’enfant gâté des citadins.
Ce qui l’amena, plus tard, à transcrire près de 500 airs qu’il prit soin de déposer à la Sacem. Il faut souligner qu’une bonne partie de transcription de ce trésor est l’œuvre aussi de Mohamed Sfindja et du musicologue Jules Rouanet. Ce dernier était chargé de se documenter sur la musique arabe aux fins d’éditer une grande encyclopédie de musique. Après le décès de Mohamed Sfindja, le 30 juin 1908, une guéguerre opposa, par répliques interposées dans la presse, Edmond Yafil à Jules Rouanet sur la paternité de la transcription.
Par : Farouk Baba-Hadji

Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!
Des anciens artistes et maîtres, Juifs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, bien de chez nous !!

Partager cet article

Published by Meghriche Ahmed Abdellatif - dans Salon de Musique
commenter cet article
 

commentaires

ismail 06/03/2016 15:31

oui vraiment bouleversent de voir que tout ce grand été algerie.et aussi nul de savoir que ce aussi des algerie avant tout que jusque a pressant en les interdis de renter au-moins de voir les tombe des leur enceinter

mohamed 22/01/2016 17:40

un pan entier de notre patrimoine culturel est parti sans que les "autorités compétentes" fassent quelques chose pour empercher cela. Heureusement qu'il reste dans ce pays des initiatives personnelles pour faire connaitre et reconnaitre ces Maitres de la musique algérienne.

Braham 19/08/2015 20:19

nous sommes beaucoup d'algeriens à avoir des origines juives

Hamid 23/01/2014 12:41


le président Algérien Bouteflika , en 1999, à Constantine a reconnu que : le judaïsme était partie intégrante de l’Algérie....


et , il avait raison ..


 

akli 08/07/2008 12:56

slt est que vous me voyez lescd audio ou cassetes des chanteurs jiufs d'algerie

ÂPOLLON1965 24/05/2008 01:34

RE BOB , ya bellarge ya touil el gaima, est aussi une belle chanson de cheikh reymond, chanté aussi par enrico macias, dans son hommage a cheikh raymond...

younes 30/12/2007 17:13

c koi le mot :okbob:

Lastar 09/12/2007 23:42

re bob... juste dire que si tu veux aussi des chansons de reinette et simone que je ne vois pas sur le site... tu peux compter sur moi...

Roll Over Beethoven