14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 17:38

*

  • Al ward alaqlaq
  • Aman u zaghar
  • Aqlagh netru
  • Chmin difir bouwerfen
  • inas im layoun taos
  • Ya talev yeghren
  • Ya Djazair

 

Le chanteur Oukil Amar, est décédé, dimanche soir chez lui au village Tourghza, dans la commune de Bounouh (Tizi-Ouzou), à l'âge de 89 ans, a annoncé, la direction locale de la culture et des arts sur sa page officielle sur les réseaux sociaux.

L'artiste, connaîtra le succès dès son premier 45 tours enregistré en 1959 en France, avec la célèbre "chmin di fir vou ourfane", un tube transgénérationnel, qui sera suivi par d'autres tubes qui l'avaient propulsé aux devant de la scène artistique kabyle, à l'instar de " Aman Ouzaghar", " El Ward aleqaq", "lamba yetsraqriqen", "A Taleb Yeghran" et tant d'autres.

La Révolution, l'indépendance, l'emblème national et la patrie sont des thèmes introduit subtilement dans ses chansons et notamment dans "chmin di fir vou ourfane", pleine de métaphores, dans un contexte de guerre marqué par la censure.

Victime d'un AVC, en 2012, il était devenu aphone, ce qui l'a beaucoup fragilisé.

Oukil Amar sera enterré, lundi, dans son village natal Ath Telha (Bounouh), a annoncé la direction locale de la culture.

(source APS : 26 Avril 2021)

Oukil Ammar, Best of, Chansons à succès, Chants berbères
Oukil Ammar, Best of, Chansons à succès, Chants berbères

Partager cet article

Repost0

commentaires

Suivre Okbob sur Twitter تابعوا الموقع على تويتر

Abonnez-vous اشركو في قناة الأحداث الجزائرية

Roll Over Beethoven