3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 23:22

Bouteflika félicite Taoufik Makhloufi


Le président Bouteflika a adressé un message de félicitations à l'athlète Taoufik Makhloufi qui a remporté la médaille d'or du 1500 m aux JO de Londres.
“Je salue cette grande victoire et appelle les dirigeants, les entraîneurs et techniciens ainsi que l'ensemble du staff à persévérer sur cette voie (…) et réaliser d'autres succès”, écrit le président de la République.
“Je vous adresse mes chaleureuses félicitations ainsi qu'aux membres du staff technique et vous présente mes vifs remerciements (…)”, a ajouté M. Bouteflika.

 

Qui est Taoufik Makhloufi

Makhloufi Taoufik est né le 29 avril 1988 à Souk-Ahras. Il est le deuxième enfant d'une famille composée de 7 enfants. Il a fréquenté le CEM Djillali Liabs. Admis en 1re A.S., il fut orienté au lycée Rafa Abdelmadjid où il passa trois années en filière sciences expérimentales. Dès son jeune âge il était passionné par l'athlétisme. Il débuta ses premières courses en cachette. Selon Redjimi Ali, l’entraîneur de ses débuts à Souk Ahras, le nouveau champion olympique a débuté dans la catégorie des jeunes en 2003 sous les couleurs de la section athlétisme de la Protection civile. Ses performances dans les meetings régionaux ont tracé sa trajectoire de futur champion. Vu le manque de moyens lui permettant d'évoluer, il a quitté Souk-Ahras pour Alger où il a signé avec le Mouloudia d'Alger, club qui lui a fourni les moyens surtout financiers pour se distinguer enfin à l'échelle continentale. Au mois de septembre 2011, lors des championnats d'Afrique, il décrocha la médaille d'or au 800 m et la médaille de bronze au 1 500 m.

 

L’enfant de Souk Ahras, Makhloufi, avait été «déniché» en 2003 par un ancien technicien, Ali Redjimi, alors qu’il évoluait dans les rangs de l’équipe d’athlétisme de la Protection civile de sa ville natale. Son étoile commence à briller en 2009, il se fait remarquer suite à une excellente performance avec un chrono de 3’35’’ sur le 1 500 m, pour porter son record personnel à 3min 34 sec 34, puis 3min 32 sec 94, l’année d’après, au meeting de Monaco. En fin de saison 2011, il quitte son entraîneur Amar Brahmia et décide de prendre de nouvelles résolutions. Au début de l’année 2012, Makhloufi s’engage avec l’entraîneur somalien Jama Aden, rejoignant le groupe d’athlètes que dirige ce coach, connu pour ses diverses prestations internationales obtenues par les athlètes qui se trouvent sous sa direction. Un formateur attitré qui a déjà entraîné en Arabie saoudite puis est parti prendre en charge l'équipe nationale du Soudan. En formant un grand coureur en la personne de Abubakar Kaki, Jama Aden détenteur du prix du meilleur entraîneur du monde arabe, une distinction conçue par Sheikh Mohammed Bin Rashid. Sous sa coupe Taoufik Makhloufi est devenu champion d’Afrique d’athlétisme en s’imposant dans l'épreuve du 800 m des 18es Championnats d'Afrique, à Porto-Novo (Bénin), en signant un excellent chrono de 1min 43sec 88. Pour arriver à cette consécration olympique à Londres, Makhloufi s’est sacrifié durant plusieurs années, notamment lors des sept derniers mois passés très loin de sa famille dans un stage bloqué. Un sacrifice qui lui a permis de décrocher l’or et surtout offrir à l’Algérie une place dans le classement olympique. Seize ans que l’athlétisme algérien attendait cela.

Partager cet article

Published by Bob_A_A - dans Sports
commenter cet article
 

commentaires

Roll Over Beethoven