17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 23:39

Né le 24 juillet 1943 à Constantine. Chanteur et auteur compositeur genre Malouf (Hawzi-Mahjouz-Sejal) 

 

 dans une famille de mélomanes et dont le père Hassene était joueur de « kanoun » (cithare), Rahmani Salah fréquenta dès l’age de 14 ans les « fundouks » (conservatoires de musique constantinoise de l’époque), il côtoya les grands musiciens et maîtres tels que : Bendjelloul Khoudja, Maamar Benrachi, Larbi et Hamid Benlebjaoui, Kaddour Darsouni et tant d’autres.
Les Rahmani comptent deux grands chanteurs du Malouf : Salah et feu El Hadi son jeune frère dont le style ressemblait à celui du grand et inégalable Raymond Leyris.
D’autre part les Rahmani avaient un jeune frère : Abdelmadjid dit « Riri » très grand virtuose du violon alto qui rivalisait avec Hadj Mohamed Tahar Fergani.

Rahmani Salah pratique le chant et la musique par amour car c’est son hobby puisqu’il était directeur d’une entreprise. Pour terminer Rahmani Salah dédie ce poème à tous les amoureux de la musique de tous les pays :

        « Puis-je rendre ma vie
           Semblable à une flûte de roseau
           Simple et droite
           Et toute remplie de musique » 

Partager cet article

Published by Bob_Algiers_ - dans Salon de Musique
commenter cet article
 

commentaires

Hamid sidi mabouk 27/10/2011 13:37



Merci à ce site qui honore le malouf et la ville de Constantine d'antan , ou, toutes les cultures vivaient en paix..



El Annabi 12/09/2010 01:45



Constantine ville morte, ou tous ses habitants attendent la mort tranquillment.. dommage , à l'image de l'algérie pays mort, gouverné par les croque-morts..et toutes
sortes des vampires!!



Roll Over Beethoven