9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 11:33

 

 

 

Logo el khabar

 

 

Partager cet article

Published by Bob_A_A - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

tinicha Ahmed 24/04/2015 07:23

Merci

Ahmed Tinicha 22/04/2015 06:39

Mrci

militants F.L.N. DE BOUMERDES 19/04/2015 10:14

concernant la révision de la constitution, nous invitons les présidents des partis politiques sans exception et les présidents des deux (2)chambres du parlement de faire la distinction entre les déclarations officielles qui est du ressort exclusif de la compétence du président de la république et les déclarations officieuses des politiciens et des deux (2) présidents du parlement (lire minitieusement le quatrième titre et les articles 174,175,176,177,et 178 de la constitution en vigueur) avant de faire une déclaration publique .
constitutionnellement la révision constitutionnelle est décidée à l'initiative du président de la la république ,puis sera remis au conseil constitutionnel pour avis motivé et non de la décision de AMAR SADANI ni de ABDELKADER BENSALAH ni de LARBI OULD KHALIFA ect.........................................................................................

hamid 18/04/2015 11:22

مفرغة التي قاموا باحتجاجات مؤخرا وقام رئيس البلدية وصادقو على تغيير مكان التفريغ لكن لم يطبق القرار انقدونا....كارثة ايديولوجية تحدق بنا و بابنائنا .السلام عليكم عمال الخبر نحن مواطني بلدية زبربورة -مدينة الحياة- بالاخضرية ولاية البويرة نناشدكم بوضع تحقيق حول المفرغة العمومية حين ان سكان هده القرية يعانون من امراض خطيرة جراء الروائح الكريهة المنبعثة من هده ال

salim mendil 16/04/2015 17:17

السلام عليكم حبابي

lamort lamort 15/04/2015 11:11

salem aalikoum.ila smaatou kech enseignat stagiaire radouh vacataire ,goulouli :

mon facebok est:Lamort Lamort

بوجنان 13/04/2015 14:42

نحن سكان حي 100سكن في. كرمان لحد الساعة. لا يوجد شرطي واحد في حينا كاننا في دشرة من تيزي وزو او بجاية يا مدير الامن الهامل اين نسبة التغطية الامنية فبهللل. النسمة تقدر 28000ساكن. اطفالنا في خطر بيوتنا رغم وعود السادة الولاة ولاية تىارت عاصمة الرستمىن. بلد

sofiane atoui 13/04/2015 10:28

Vive lalgerie

secteur de sante 07/04/2015 10:44

journale officiel de la sante

toumi goulam qlah 07/04/2015 08:39

مدير. التربية ولاية تيارت حقار لايعترف بالاستاذ والعلم مرسل الخبر رابح اسكته بمنصب مفتش مكلف لايكتب اي خطاء في تيارت اين الصحفي المحترف

cherairmohamed 06/04/2015 09:55

jaime.lire.le.journal

citoyen 03/04/2015 17:12

رجال الأعمال اقترحوا الغرامة المالية بديلا عن السجن للمتورطين فى قضايا الفساد المصدر: الأهرام اليومى بقلم:   إبراهيم العزب
En 2013.................
تسود الشارع المصرى حاليا حالة من الشد والجذب بين رجال القانون والأعمال وخبراء الاقتصاد والاستثمار حول الافراج عن رجال الاعمال الذين تورطوا فى قضايا فساد مع رموز النظام السابق. بين هذا وذاك كانت اللقاءات التالية مع هؤلاء الخبراء ليوضحوا الأسانيد التى استندوا عليها فى اقوالهم.
«نظرة مستقبلية»
بداية. يطالب خالد ابواسماعيل رئيس اتحاد الغرف التجارية سابق بأن يتم التعامل مع مثل هذه الملفات ـ خصوصا رجال الأعمال بنظرة مستقبليه اكثر شمولا. بمعنى ما الفائدة التى ستعود على الدولة أو أفراد أو الشعب من وراء حبسهم، خصوصا ان الكيانات الاقتصادية التى يديرونها تستوعب عشرات الآلاف من العمال المدربين والمهمشين وأن هذه العمالة سوف تتعرض لمشكلات كثيرة يترتب عليها تركهم للعمل وتشريدهم واسرهم وفى الوقت نفسه فإن إغلاق هذه الشركات نتيجة سجن أصحابها سيترك بصمات سلبية على النمو الاقتصادى القومي.
يشير إلى ان معظم هذه المخالفات بدأت من رجال الأعمال الكبار الذين اشتروا هذه الاراضى بغرض استصلاحها وزراعتها ثم قاموا بتقسيمها وأقاموا عليها منتجعات سياحية أو اسكان فاخر، وباعوها على المشاع ومن خلال الاعلانات فى وسائل الاعلام المختلفة ومن المفترض ان المشترين مدد دخلوا كضحايا ايضا لتتسع بذلك فجوة الآثار السلبية على افراد المجتمع الذين إشتروا هذه الوحدات السياحية يقترح ان تقوم الحكومة بتعديل قانون العقوبات ليشمل نصا يقضى بفرض غرامة مالية على هؤلاء المخالفين تفوق قيمة الارض السوقية بحيث تكون الغرامة مضاعفة وهذا افضل من اغلاق الكيانات الاقتصادية التى فى حوزة رجال الأعمال المخالفين.
حقوق الخزانة العامة
ذات الأقول يؤكدها المهندس صلاح الحضرى رئيس رابطة مصنعى السيارات، مشيرا إلى ان اغلاق مثل هذه الكيانات يحرم الخزانة العامة من سداد الضرائب عن الارباح الصناعية والتجارية وكذا الرسوم الجمركية عن الخامات ومستلزمات، لانتاج التى تحتاجها هذه المصانع من الخارج التى سوف تغلق نتيجة سجن اصحابها وسوء ادارتها فى غيابهم.
ويطالب بأن يكون هذا الوضع استثنائيا فى ظل الظروف الاقتصادية الحالية التى نمر بها، خصوصا وان نزيف الخسائر الاقتصادية يتصاعد بسرعة كبيرة وان اضافة مثل هذه المشكلات سوف يجعل عجلة الخسائر اكثر سرعة ويصعب مواجهة تداعياتها.
يشير إلى ان هذا الوضع حدث مع نواب القروض ورجال الأعمال الذين هربوا خارج مصر حيث عاد هؤلاء وتمت تسوية اوضاعهم وعادوا مرة اخرى لتشغيل مؤسساتهم.
بينما يرى الدكتور محيى الدين علم الدين المستشار القانونى لاتحاد البنوك ان ظروف قضية نواب القروض تختلف عن قضايا الفساد التى تحقق فيها النيابة العامة. فالأولى اتفقت فيها البنوك على ان شاغلها الأول هو استجداء مستحقاتها كاملة بعد ان تعرضت هذه البنوك للنهب من قبل هؤلاء، وكان معظم رجال الأعمال المتهمين هاربين خارج مصر. لذا رأت الحكومة وقتئذ انه من الافضل ان يعود هؤلاء ويقومون بالتسوية افضل من صدور احكام جنائية ضدهم بالسجن وهم خارج مصر ثم تسقط هذه العقوبات بالتقادم.
يضيف ان اعضاء مجلس الشعب وقتئذ ضغطوا على الحكومة ان ترضخ لمطالب التصالح مع هؤلاء لان قضية نواب القروض قد شملت نحو تسع من اعضاء البرلمان، جعلهم يقبلون على تعديل نصوص مواد قانون البنوك رقم 88 لسنة 2003 وهذه النصوص ارقام 131و 132و 133 بأن المتهم الذى يسدد ما عليه من مستحقات للبنك تسقط عنه الدعوى الجنائية حتى لو كان قد صدر ضده حكم جنائى من محكمة النقض بتأييد العقوبة ليخرج من السجن مادام اوفى بالسداد.
ومن رجال القانون. يعترض بشدة المستشار عادل عبدالحميد رئيس محكمة النقض السابق على مبدأ اعفاء المتهم من العقوبة الجنائية حال اعتدائه على المال العام، وقد سجلت محكمة النقض فى هذا الصدد اسباب قضائية قوية فى قضية «الملاح». رئيس نادى الشمس الاسبق الذى توفى منذ عدة اسابيع حيث رفضت المحكمة طلبات محاميه بسداد المبالغ التى استولى عليها من اموال النادى مقابل اسقاط والعقوبة وطالب معاملته بالمثل لما حدث مع نواب القروض حيث رفضت المحكمة المعاملة بالمثل لأن المشرع أراد ان يردع كل من تسول له نفسه الاستيلاء على المال العام لأن الدولة تقدم من خلاله الخدمات للمواطنين ورعايتهم. ويضيف المستشار ممدوح راغب مساعد وزير العدل الاسبق للتشريع والرئيس بمحكمة استئناف القاهرة: ان المشرع حدد حالات الاستيلاء واهدار المال العام والتربح من ورائه والاضرار به لايمكن، لتصالح بشأنها كنوع من الردع، لكن روح القاضى الذى ينظر فى مثل هذه الدعاوى يمكن ان تتدخل فى تخفيف العقوبة على المتهم لأن المتهم فى مثل هذه الحالة تكون امواله وممتلكاته تحت تصرف هيئة المحكمة من خلال إصدار قرار بالتحفظ عليها ومنعه من ادارتها وتؤيد محكمة الجنايات هذا القرار وبالتالى تغل يد اصحابها عن ادارتها لتجعل القاضى ينتدب شخصا ما او شركة متخصصة لادارتها، واصفا فكرة رجال الاعمال المؤيدين بعدم تطبيق عقوبة السجن عليهم بأنها هروب من العقوبة وبث الفوضى وتشجيع عمليات النهب العمدى للمال العام، وهذا مرفوض.

walid 01/04/2015 16:30

M. Le directeure de l'education w de tiaret ne fait pas. La. Reseption come les atre admistratif
et fait des garde. Cour avant la porte principal. Dit moi ou vat l'educatio a w de tiaret. ????

militants F.L.N. DE BOUMERDES 01/04/2015 10:41

aprés le 21 mars 2015 date d'expiration du mandat des membres du comité central et du secretaire général de notre parti F.L.N. depuis cette date à ce jour le parti F.L.N. est direction légitime pour défaut de la tenue du 10 eme congré.

de ce fait le secretaire général AMAR SADANI ou le secretaire de la mouhafada F.L.N.de djelfa et conformément aux articles 32,38 et 80 du statut fondamental du parti F.L.N. n'ont pas la qulaité et la capacité d'ester en justice contre le militant du parti des travailleurs de la wilaya de DJELFA conformément aux dispositions de l'article 13 du code de procédures civile et administrative qui stipule: "nul ne peut ester en justice s'il n'a pas qualité et intéret réel ou évventuel prévu par la loi.
le juge relève d'office le défaut de qualité du demandeur ou du défendeur.
il relève également d'office le défaut d'autorisation lorsque celle-ci est exigée par la loi.
JURIDIQUEMENT PERSONNE NE PEUT ESTER EN JUSTICE AU NOM DU F.L.N. AVANT LA TENUE DU 10eme CONRES , monsieur AMAR SADANI et hors mandant depuis le 21 mars 2015 à ce jour.

militants F.L.N. DE BOUMERDES 01/04/2015 21:59

(rectification) lire notre parti F.L.N. est sans direction légitime pour défaut de la tenue du 10 eme congré. (le reste sans changement).

militants F.L.N. DE BOUMERDES 01/04/2015 13:44

le ministère de l'intérieur et des collectivités locales doit prendre toutes les mesures
nécessaires pour obliger monsieur SADANI Amar de se conformer à la loi relative aux partis politiques pour convoquer le 10 eme congré. NUL AU DESSUS DE LA LOI DANS UN ETAT DE DROIT.

nous somme pas en état d'urgence, ou en état d'exception ,ou en état de guerre pour reporter la tenue du 10 eme congré, concernant l'amendement de la constitution est du ressort exclusif de la compétence du président de la république conformément au 4eme titre,article 174 de la constitution et non de monsieur AMAR SADANI qui est devenu simple militant depuis le 21 mars 2015 à ce jour aprés l'expiration de son mandat.

hendi 26/03/2015 10:38

whech hada toujours du chaumage ya na mare

mahdi 07/04/2015 10:29

salam 3likoum ana mahdi rani fi la fronce paris les algerien rahoum karhin ou ki nwalou lablad nzidou nakarhou mard puorquoi

yocob bernard 04/03/2015 08:45

vous etes des voiyaux et l etat algerienne et mafia

junior 18/02/2015 09:21

bravvvo

sindicalistes de la zone industrielle de ROUIBA (wilaya d' ALGER) 24/02/2015 07:43

le ministre de l'information HAMID GRINE doit demander au ministre du travail et de la sécurité sociale de procéder à l'inspection les sociétés privées nationale et étranger qui n'ont jamais respectées les droits fondamentaux des travailleurs contenus dans la législation du travail notamment les articles 5 et 6 de la loi 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail et non uniquement du secteur de la presse nationale privé.

sans complaisance, ni démagogie j'atteste que l'organisme employeur "QUOTIDIEN AL KHABAR" à une section syndicale , et à conclu des accord collectifs collectifs et ses travailleurs ont déposés un préavis de grève en 2014 conformément aux lois sociales promulguées depuis 1990 à ce jour.

benredouane 17/02/2015 17:44

http://www.kamel-mida.fr/
regarde la gualerie photo les preuves y sont un d epute escroc en plus il a ete a la mecque allah va te punire sur terre avec des maladie et en haut je voudrais pas etres a sa place et du plus je l attendrer fe bab el djena

omnedjwa 05/02/2015 09:23

صباح الخير عليكم لدينا مشكلة عويصة وهي عدم تمككنا من الحصول على تسخيرة للدخول الى قطعتنا الارضية بالرغم من ان مالكها متحصل على عقد البيع بصورة قانونية ولوجود نزاع حول قطعة الارض المحايدة لقطعته مع اخوته وبالرغم من انه عان مند ازيد من اربع سنوات للحصول على تسخيرة لانه مطرود من ملكيته الا انه لم يتحصل حتى الان من حقه القانوني وهو استغلال ملكيته الخاصة ودلك في مستغانم فاين هو العدل لقد لجا هدا الرجل الى وزارة العدل بالجزائر العاصمة عدة مرات كما انه لجا الى سيادتكم ووعدتموه في دراسة ملفه لكن الوقت ليس في مصلحته فارجو ان تاخدو طلبي بعين الاعتبار وتخصصون صفحة من جريدتكم للنظر في الملفات العالقة في المحاكم وخصوصا الفساد الدي بات ينهش في لحم الشعب الجزائري الممارس من طرف القضاء وجزاكم الله خيرا

syndicaliste libre boumerdes 18/02/2015 13:01

comment la centrale syndicale U.G.T.A. a reconduit le mandat du secretaire général SI ABDELMADJID ,au qu'il est agé de soixante six (66) ans.
en qualité de quoi a été élu comme représentant des travailleurs actifs ou représentants des retraités et est ce que à une pension de retraite ou une fiche de paie comme travailleurs actif.............................................................................................................................................................................?

syndicaliste libre boumerdes 18/02/2015 09:19

il sera mis à la retraite aprés cinq (5) ans à l'age de soixante et onze (71) ans. il est né le 4 février 1949 à MICHELET (ACTUELLEMENT AIN EL HAMAM.( WILAYA DE TIZI-OUZOU).

vivant mort 14/02/2015 23:03

les travailleurs sont la les responsables son la bas il y a des responsable du syndicat professionnel qui ne sont pas des salariers et ils sont entrain de deteruires les entreprises et profite de leur ghjanima avec les gestionnaire

travailleurs de la zone industrielle de ROUIBA 14/02/2015 07:53

monsieur abdelmadjid votre silence vaut quoi sur cette situation ............................................................................................................................?

travailleurs de la zone industrielle de ROUIBA 14/02/2015 07:49

Monsieur SIDI SAID ABDELMADJID dite nous avec toute franchise et sans mensoge qui est le responable de la violation caractérisée des droits fondamentaux des travailleurs reconnu par la constitution et les articles 5 et 6 de la loi 90-11 et la non-reconnaissance de l'exercice du droit syndical dans le secteur privé national et étranger représenté par le président du F.C.E. monsieur ALI HADDAD...................................................................?

un groupe d'anciens syndicalistes de la wilaya de BOUMERDES 12/02/2015 21:27

nous portons notre soutien total aux travailleurs de la zone industrielle représentée par les syndicats des entreprises et d'unités sous la conduite de L'UNION LOCALE U.G.T.A. DE ROUIBA , et dénonçons le mutisme du secretaire général de la centrale syndicale sur la privatisation des entreprises publiques et la violation caractérisées des droits fondamentaux des travailleurs par les sociétés privés depuis la promulgation de la loi 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail .
avant de consulter monsieur ALII HADDAD de formuler son avis sur lee projet du futur code de travail, ce dernier doit un DIAGNOSTIC sur le respect et l'application de la législation et la réglementation en matière de travail par les sociétés privés depuis le 21 avril 1990 à ce jour ( soit sur l'exercice du droit syndical, participation des travailleurs, négociation collective et et la création des fonds des oeuvres sociales des travailleurs..........................
....) nous demandons aux responsables du
QUOTIDIEN EL KHABAR de publier ce commentaire au journal.

observateur 11/02/2015 08:12

le président du parti H.M.S. abderezzak MOKRI veut devenir MINISTRE en suivant le chemin des ex militants du parti R.C.D. khalida messaoudi ( ou kalida toumi et AMARA BENYOUNES .

je souhaite que Abderezzak MOKRI sera exclu des rangs de l'opposition positive pour ses agissements suspects (franchement le parti H.M.S. n'a jamais eu des positions stables depuis sa création à ce jour.

un d'anciens militants F.L.N. de TIDJELABINE WILAYA DE BOUMERDES. 11/02/2015 07:42

les attributions et les prérogatives de monsieur AMAR SADANI sont:
1- porte parole.
2- veille à l'éxécution des résolutions du comité central.
3- représente le parti F.L.N. aprés autorisation du comité central auprés des institutions de l'état et des partis politiques et d'autre organisations nationales ou internationales. la décision de monsieur AMAR SADANI constitue un EXES DE PREROGATIVES ET D'ATTRIBUTIONS.

groupe d'anciens militants F.L.N. de la kasma de boudouaou wilaya de boumerdes. 11/02/2015 07:23

messieurs les dirigeant du parti F.F.S. il ne faut pas dialoguer avec AMAR SADANI au nom du F.L.N. en l'absence d'une résolution de l'organe compétente de notre parti le F.L.N. , qui est LE COMITE CENTRAL L'ORGANE SUPREME DU PARTI F.L.N. DANS L'INTERVALLE DES DEUX CONGRES.
de ce fait le comité central est seul compétent de trancher sur la participation du F.L.N. à la conférence du consensus national initiée par votre conseil national et non par le militant ALI LASKRI en outre nous portons à votre connaisssance que la majorité des militants F.L.N. rejette le PATERNALISME POLITIQUE exercé par SI AMAR SADANI.

un groupe de militants FLN de BOUMERDES. 09/02/2015 20:45

à quoi sert la majorité parlementaire de notre parti qui n'est pas capable de controler l'application de l'article 70. que vaut ce silence. est ce que les députés en algerie votent uniquement la loi sans garantir l'application. correcte par l'autorité exécutive

le parti F.L.N. depuis sa création a été toujour à coté des travailleurs et des retraités dans leurs droits légitimes reconnus par la constitution et la législation en matière de travail en vigueur.

un groupe de militants FLN de BOUMERDES. 09/02/2015 20:26

nous demandons à tous les syndicats autonomes et du pouvoir représenté par abdelmadjid sidi said d'utiliser( tous les moyens ( négociation et dialogue avec le ministère du travail et de la sécurité sociale, le parlement, pour faire respecter les dispositions de l'article 70 de la loi 14-06 du 9 aout 2014 portant service national qui stipule "LE TEMPS DE SERVICE NATIONAL EST COMPTE POUR SA DUREE EFFECTIVE DANS LE CALCUL DE L'ANCIENNETE DE SERVICE EXIGEE POUR L'AVANCEMENT ET LA RETRAITE CONFORMEMENT A LA LEGISLATION ET LA REGLEMENTATION EN VIGUEUR.
IL EST CONSIDERE COMME PERIODE D'EXPERIENCE PROFE
SSIONNELLE POUR LE RECRUTEMENT.

lire minutieusement le contenu de l'article 70 indiqué ci-dessus et l'instruction N° 013 du 5 novembre 2014 émanant de la direction générale de la C.N.R. et la déclaration discfiminatoire du ministre du travail et de la sécurité sociale devant les députés qui n'ont pas le courage de dire NON au ministre qui viole la loi.et qui n'écoute pas les doléances des pauvres retraités victimes d'injustice dans un état de droit.

un groupe d'anciens syndicalistes de boudouaou wilaya de boumerdes. 09/02/2015 10:19

monsieur le directeur de la centrale syndicale ABDELMADJID SIDI SAID dite la vérité aux travailleurs qu'elle sera la DEFINITION DU S.N.M.G. aprés l'abrogation de l'article 87 bis, vous devez rendre compte aux travailleurs et non de défendre le pouvoir au détriment des acquis de L'U.G.T.A.
comment vous avez accepter que la définition sera déterminer par DECRET au lieu D'UN TEXTE LEGISLATIF soit par la loi.

un groupe d'anciens syndicalistes de boudouaou wilaya de boumerdes. 09/02/2015 09:39

OUI, monsieur SIDI SAID l'article 87 bis de la loi 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail, modifiée et complétée, a été abrogé par la loi des finances 2015, mais à ce jour n'est encore été défini , et vous avez déclaré publiquement l'augmentation des salaires en l'absence de la définition du S.N.M.G. pourquoi ce mensonge ..............dite la vérité aux travailleurs nous somme en 2015.

un groupe d'anciens syndicalistes de boudouaou wilaya de boumerdes. 09/02/2015 09:29

le secretaire général de L'U.G.T.A. est tenu de réclamer les droits légitimes des travailleurs notamment la création des fonds des oeuvres sociales et son financement conformément au decret 82-179 du 15 mai 1982 fixant le contenu et le mode de financement des oeuvres sociales, et d'accepter la participation des syndicats autonomes agrées à la TRIPARTITE pour mettre fin au favoritisme du pouvoir à l'U.G.T.A.

en outre sidi said n'a jamais réclamer la comptabilisation de la période du service national dans le calcul des pensions des retraites malgré la stipulation expresse de la loi portant service national et l'article 11 de la relative à la retraite de 1983 ainsi que du statut de la fonction publique notamment son article 154 .

un groupe de militants FLN de BOUMERDES. 09/02/2015 08:52

devant le silence de ABDELMADJID SIDI SAID secretaire général de l'U.G.T.A. devant l'exploitation arbitraire par la majorité des sociétés privées, nous demandons au pouvoir public ,notamment le ministère du travail et de la sécurité sociale de prendre toutes les mesures nécessaires pour obliger ces sociétés privées de respecter les articles 5 et 6 de la loi loi 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail, modifiée et complétée.

avant d'inviter monsieur ALI HADDAD président du F.C.E. de formuler son avis sur le futur code du travail , ce dernier doit justifier le respect de la législation et de la réglementation en matière de travail dans son secteur notammment l'exercice du droit syndical et de la participation des travailleurs et la création des fonds des oeuvres sociales ect...............................................................................................................................

ungroupe de la kasma fln de boudouaou wilaya de boumerdes 09/02/2015 08:07

nous demandons au président de notre parti F.L.N. par le biais du QUOTIDIEN AL KHABAR de convoquer le comité central en session ordinaire conformément aux dispositions de l'article 34 du statut fondamental qui stipule :LES ATTRIBUTIONS DU PRESIDENT DU PARTI SONT:
1- le droit de convoquer le congré du parti ordinaire ou extraordinaire.
2-le droit de présider les sessions du comité central.

pour mettre fin au paternalisme exercé par monsieur AMAR SADANI qui prend des décisions hors des sessions du comité central en violation caractérisée des textes fondamentaux du part F.L.N.

ungroupe de la kasma fln de boudouaou wilaya de boumerdes 09/02/2015 07:47

pourquoi le membre du comité central du parti F.L.N.(secretaire général illégitime élu en violation de l'article 158 du réglement intérieur) n'attend pas la tenue du 10eme congrés pour créer des nouvelles mouhafadates conformément au nouveau statut fondamental qui sera adopté par le 10eme congré.

de ce fait ,nous considérons que la création des mouvelles mouhafadtes est non conforme aux dispositions de l'article 48 du statut fondamental en vigueur et l'article 85 du réglement intérieur qui stipulent "LA MOUHAFADHA EST L'ORGANE DU PARTI AU NIVEAU DE LA MOUHAFADHA AU NIVEAU DE LA WILAYA".

monsieur sadani amar vous ne croyez pas que nous sommes manipulés , nous sommes des militants authentiques du F.L.N. qui respctent à la lettre les dispositions des statuts de notre parti créer le 22 octobre 1954 ,et non des militants qui utilisent CHITTA pour occuper des postes ou d'autre avantages. en outre dite nous pourquoi le comité central n' a pas tenue sa session de décembre 2014.....................................................................,?

observateur 09/02/2015 07:18

ABDALLAH DJABALLAH est un homme politique algerien intègre qui n'a jamais tourné sa veste depuis la création du parti ENNAHDA , mais ABDERREZAK MOKRI et compagnons n'ont pas une politique stable et utilisent le mot .....OUI.................MAIS............ depuis la création de leur parti HAMAS. ( c'est un libre opignon et sans complaisance).

fifi la fille fidele 29/01/2015 14:13

nous vous souhaitons une rapide guerison monsieur si afif de la part de la famille benyahia de souk ahras

algeriens du sud algerien 04/02/2015 07:46

la wilaya est une collectivité territoriale locale dotée de la personnalité morale et de l'autonomie financière, elle est créer par la loi. et ses organes sont;

1- l'assemblée populaire de la wilaya par abréviation A.P.W. (ORGANE DELIBERANT).
2- le wali qui représente l'état , et délégué du gouvernement et le droit d'ester en justice.

concernant les dairas et les circonscriptions administratives sont des SUBDIVISIONS ADMINISTRATIVES créer par decret et ne sont pas dotés de la la personnalité morale stipulée par l'article 49 du code civil algerien.

algeriens du sud algerien 04/02/2015 07:30

aprés la décision de la création de onze wilayas déléguées par le gouvernement, ces 11 wilayas est ce que seront créés par une loi et seront dotées de la personnalité morale et de l'autonomie financière et régies par la loi relative à la wilaya de 2012,ou seront créer par decret comme les dairas et les circonscriptions administratives, nous voulons des précisions.................................................................................................................................?

ungroupe de la kasma fln de boudouaou wilaya de boumerdes 02/02/2015 09:20

nous invitons les secretaires des MOUHAFADATES notamment le secretaire de la MOUHAFADA DE BOUMERDES de ne pas substituer aux attributions du comité central qui est l'organe suprème du parti dans l'intervale des deux (2) congrés qui est responsable devant le congrés.

les attributions des MOUHAFADAS notamment la compétence territoriale sont très bien définis par l'article 48 du statut fondamental et l'article 85 du réglement intérieur du parti F.L.N. qui stipulent : LA MOUHAFADA EST L'ORGANE DU PARTI F.L.N. AU NIVEAU DE LA WILAYA.

SOYEZ DES CADRES MILITANTS AUTHENTIQUES QUI DEFENDENT LES INTERETS SUPREMES DU PARTI F.L.N. ET NON MILITANTS D'UNE PERSONNE.

groupe d'anciens militants F.L.N. de la kasma de boudouaou wilaya de boumerdes. 31/01/2015 08:39

la majorité des militants du F.L.N. de boudouaou (wilaya de boumerdes) rejette le paternalisme de monsieur amar sadani qui prend des décisions hors des sessions de l'organe compétent (le comité central) .

monsieur amar sadani avant de prendre la décision de la participation du parti F.L.N. à la conférence initiée par le parti F.F.S. il faut une résolution du comité central qui est seul compétent de trancher sur la participation conformément aux dispositions du statut fondamental et du réglement inérieur du parti F.L.N. ( les attributions du secretaire général est de représenter es d'exécuter les résolutions du comité central) PAS DE PATERNALISME AU PARTI F.L.N. ET DE HERO.

benyagoub leila 28/01/2015 11:37

DE LA COUR DE MOSTAGANEM FAIT ENCORE PARLER DE LUI… : La victime dénonce les dessous d’un embargo !
Cela fait quelque temps que l’affaire de corruption impliquant l’ex-SG près de la Cour de Mostaganem, M. Benzaama, n’a pas fait écho sur la scène mostaganémoise. Considéré toujours en fuite après que le parquet ait lancé un mandat d’arrêt à son encontre, son nom résonne encore une fois depuis la bouche de sa victime, M. Benyagoub Abdellah.



Ce dernier qui avait piégé ce haut fonctionnaire de la Cour de Mostaganem dans un enregistrement audio remis aux services de sécurité, traitant dans son contenu, la régularisation de son litige foncier qui dure depuis des années (sujet de notre article) contre un lot de terrain sur l’assiette du même foncier. La victime qui attend toujours en vain d’exécuter un jugement exécutoire, accuse l’ex SG d’être son malheur, et n’écarte pas l’option d’un règlement de compte caché, dirigé par les amis de l’ex-SG de la Cour, toujours influents.
Quand le parquet de Mostaganem lui a désigné un “huissier”, il a pensé d’abord à l’application de sa décision de justice, il était très content car enfin, il va récupérer son bien après un long parcours devant les tribunaux... Et oui, il avait peut-être raison ! Car la mission principale de l’huissier est de garantir que les décisions de justice sont bien appliquées. Mais, malheureusement, ce n’était pas le cas de Benyagoub Abdellah, car il a fini par comprendre, que ça signifie un début d’un cauchemar ! Avec un jugement en main depuis plus de trois années, pourtant exécutoire, Benyagoub Abdellah, est désormais face à un refus d’exécution de la décision de justice. Alors le tribunal lui a désigné un “huissier pour appliquer la décision d’exécution sur les lieux. L’agent de loi ‘’le huissier’’ revient des lieux avec mains vides, par faiblesse des pouvoirs judiciaires, par négligence du huissier où s’agit-il d’une main influente qui fait obstacle à la justice !?
Retour sur l’affaire
Lâché par son huissier, qui refuse toujours d’accomplir sa mission d’appliquer une décision de justice sur les lieux, M. Benyagoub Abdellah adresse une requête au parquet général de Mostaganem en date du 17-12 2014 référenciée sous le N° 43027/14, dénonçant le refus du huissier de justice d’exécuter des décisions de justice’’ la grosse’’ en sa faveur, inscrite au rôle sous le N° 05561/14 soutenue par la décision d’exécution N° 1482/14 datée du 30.11.2014. Le plaignant, qui a eu gain de cause en ce qui concerne un litige foncier entre lui et ses frères, concernant un terrain bâti situé à Kharrouba (source d’une grosse affaire de corruption impliquant l’ex- secrétaire général près de la Cour de Mostaganem M. Benzaama, actuellement en fuite), se dit étonné par l’attitude du huissier qui s’abstient toujours à faire son travail vis à vis de son client.
En effet, en date du 18.07.2011, un huissier de justice, a été désigné par la justice, pour informer la partie adverse, qui sans se soucier du pouvoir de la justice, elle refuse, persiste et signe, un non recevoir. Le même huissier de justice, se déplace sur les lieux en date du 12.01.2011 et ce, sans la présence du requérant. Sur place, il dresse un procès verbal, notifiant qu’il n’a pas pu exécuter sa mission, pour soi-disant, qu’il n’a pas pu spécifier le lot de terrain N° 21, sujet du conflit, alors que tous les documents relatifs à ce lot étaient en sa possession. Une négligence de sa part ou un acte volontaire pour faire gagner du temps à la partie opposante ! C’est ce que le plaignant, M. Benyagoub Abdellah, espère éclaircir par le biais d’une enquête judicaire adressée au procureur de la République afin de mettre la lumière sur cette affaire, qui semble connaitre une dérive, et sent l’odeur d’une main cachée de l’ex-SG près de la Cour de Mostaganem, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt, suite à la plainte pour corruption déposée contre lui par M. Benyagoub Abdellah.
Le plaignant n’écarte pas l’option d’un acte de solidarité où d’un règlement de compte, de la part de l’huissier de justice ou d’une quelconque main puissante cachée avec ce dernier. Sinon, comment ça se fait que depuis près de quatre années, toutes les décisions de justice entreprises par la justice de Mostaganem sont considérées comme ‘’nulles et non avenues’’. Alors qu’en principe lorsque la décision de justice est devenue exécutoire, en pratique la partie condamnée ne peut cependant refuser de ne pas répondre à la demande du tribunal, sinon elle sera réprimée notamment par une condamnation à une peine pénale.

a trésor public des dépenses en plus 18/01/2015 15:11

a l'intention de monsieur le directeur des travaux publics et particulièrement monsieur le wali de bechar : le dédoublement de voix bechar beni ounif RN6 on construit une bordure séparant les deux voix d'une hauteur d'un mètre a peu prés sachant que la région est réputée par les vents de sable ce qui fera de cette bordure une retenue de sable de ce fait deux grand problèmes se poserons a l'avenir le nettoyage de sable qui coûtera au trésor publique des dépenses, en plus des accidents que va provoqué le sable accumulé durant une nuit de vent de sable , donc il est préférable et dans l’intérêt de tout le monde d’arrêter un tel massacre des deniers de l’État,
on a jamais vu dans les films americain tournés dans le deserts des dédoublements de voix séparées avec des bordures de trottoirs pareil mais avec de barieres metaliques dans des regions qui presentent un danger

algeriens 25/01/2015 18:25

le peuple algerien avait déja connu louiza hanoune avnt la création de son parti anticonstitutionnnel , et n'a jamais eu la sa confiance 5 VOIR LES RR1SULT

citoyen 25/01/2015 09:31

à louiza hanoune de parler de ALI HADDAD , elle doit respecter la constitution et la loi régissant les partis politiques , en modifiant la dénomination du parti des travailleurs . le parti des travailleurs est un parti anticonstitutionnel .

un groupe de militants de la kasma fln de boudouaou wilaya de boumerdes 23/01/2015 08:43

en septembre 2008 le président de la république avait signé la loi sur la conciliation nationale aprés consultation au préalable DU PEUPLE ALGERIEN (PAR REFERUNDUM) au moment ou l'exploitation du gaz de schiste est contestée par le peuple , il faut recourir directement à la volonté du peuple algerien conformément à l'article 7 de la constitution.

groupe de militants FLNde boudouaou wilaya de boumerdes 23/01/2015 08:17

nous disons franchement et sans hypocritie à madame louiza hanoune et le militant said bouhadja et le ministre de l'énergie que le peuple algerien d'un représentant authentique qui représente sa volonté contenue dans la constitution et non pas des TUTEURS , aujourd'hui le peuple est majeur et non mineur ( nous somme pas contre les experts et les savants ) mais le peuple algerien doit homologuer l'expertise comme le juge homologue les conclusions des experts PAS DE PATERNALISME SUR LE PEUPLE ALGERIEN ,LE PEUPLE EST MAJEUR APRES 52 ANS.

groupe d'anciens militants F.L.N. de la kasma de boudouaou wilaya de boumerdes. 23/01/2015 07:19

le cha

groupe d'anciens militants F.L.N. de la kasma de boudouaou wilaya de boumerdes. 23/01/2015 07:10

NOUS AVONS UNIQUEMENT CONFIANCE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ABDELAZIZ BOUTEFLIKA REPRESENTANT LEGITIME DU PEUPLE ALGERIEN ET LES L'ARMEE NATIONALE POPULAIRE ET LES SERVICES DE SECURITE.
parceque les membres des assemblées élues à tous les niveaux et leurs partis demandent uniquement l'augmentation de leurs indemnités mensuels et les subventions financières de 40.000.000 de centimes par député ( monsieur said bouhadja c'est une vérité rapportée par les simples citoyens, la vérité est chez le simple citoyen et non chez les politiciens. soyez fidèle à vos promesses de la campagne électorale de 2012.

groupe d'anciens militants F.L.N. de la kasma de boudouaou wilaya de boumerdes. 23/01/2015 06:56

soutien totale et sans condition au habitants du sud de notre pays, et demandons au président de la république de recourir directement à la volonté du PEUPLE ALGERIEN , nous n'avons pas de confiance aux partis politiques y compris ( les dérigeants de notre parti F.L.N.) ni au membres du gouvernement, ni les syndicats qui défend leurs intérets personnelles avant l'intéret général.

groupe d'anciens militants F.L.N. de la kasma de boudouaou wilaya de boumerdes. 23/01/2015 06:40

suite aux déclarations de monsieur said bouhadja chargé de l'information de monsieur AMAR SADANI ,ainsi que du ministre de l'énergie devant la commission économique de l'A.P.N. nous portant les précisions suivantes.
- la composante du peuple algerien en 2015 ce n'est pas la composante d' hier. le peuple est la source de tout pouvoir la souveraineté nationale appartient EXCLUSIVEMENT AU PEUPLE ( lire l'article 6 de la constitution).
- le gouvernement ne représente pas la volonté du peuple , il est composé des chefs de partis minorittaires et non des partis représentatifs du peuple.
-le président de la république doit recourir directement à l'expression de la volonté du PEUPLE ALGERIEN conformément à l'article 7 de la constitution.
aujourd'hui les mensonges des conservateurs du F.L..N. et des membres du gouvernement.
en 2015 le peuple écoute les informations par le biais de la presse nationale, par l'internet et n'écoute pas les déclarations des gens gens ne respectent pas leur volonté contenue dans la constitution et des orientation du président de la république.

les citoyens 23/01/2015 06:08

suite aux déclarations de monsieur said bouhadja chargé de l'information de AMAR SADANI et du ministre de l'énergie publiées au quotidien

madame 21/01/2015 15:08

le ministère de l'intérieur et des collectivités locales doit obliger louiza hanoune de modifier la dénomination de son parti qui est ANTICONSTITUTIONELLE ET ANTI LOI , il y'a des syndicats qui représentent les travailleurs.

madame 21/01/2015 14:58

l
la femme louiza hanoune a été rejetée par le peuple algerien quatre ou cinq fois (voir les résultats des élections présidentielle) cette femme utilise la CHITTA pour avoir des subventions , elle a une propriété et non un parti politique, le ministre youcef yousfi n'a pas besoin d'avocate comme louiza hanoune et l'état n'a pas besoin de sapeur pompier, aujourd'hui le peuple algerien n'a pas besoin de conseiller politique .

CITOYEN LBRE BOUMERDES 21/01/2015 08:28

la dénomination du parti des travailleurs est non conforme à la constitution, et je dis à madame louiza hanoune qu'il y a que le président de la république ABDELAZIZ BOUTEFLLIKA et les 462 députés qui sont seuls habilités de parler AU NOM DU PEUPLE ALGERIEN conformément aux dispositions. de la constitution. pourquoi louiza hanoune est contre la consultation au préalable du peuple par l'intermédiaire de ses représentants élus (président de la république-assemblée populaire nationale) et défend le ministre de l'énergie au détriment de la volonté du peuple algerien libre.

CITOYEN LBRE 21/01/2015 08:14

madame louiza hanoune aujourd'hui est devenue avocate du ministre de l'énergie et non représentante du peuple au parlement, en porte à sa connaissance que la dénomination est CONFORME A LA CONSTITUTION ET LA LOI REGISSANT LES PARTIS POLITIQUES? pour la représentation des travailleurs est de la compétence des syndicats et npn du parti des travaillleurs.
le peuple algerien est représenté par les 462 députés et non par le groupe parlementaire de son parti qui défend le ministre au détriment des intérets du peuple.

le peuple algerien interpelle ses représentants de l'assemblée nationale populaire 20/01/2015 08:03

monsieur la président de l'assemblée populaire nationale dit la vérité au peuple algerien ,le gouvernement avait consulté le peuple algerien par l'intermédiaire de ses représentants à l'assemblée populaire nationale avant de commencer l'exploitation du gaz de schite au sud algerien.............?
LE PARLEMENT DOIT RENDRE COMPTE AU PEUPLE DE SON SILENCE PAR LE BIAIS DE SON PRESIDENT.ou est votre fonction de controle contenue dans la constitution.

Hamouda 18/01/2015 10:06

areter de montire pk vous' écrirer pas de la vériter sure la mort du chefe servise de l'agence AGB vous aller peure de ki ya une mort ya un dieux ya vie distiner alors .......koi hamouda larbi ces la victime il a etaiter trouver abatus pare balle et pare couteaux il nous a prévenus avant quil meur il a etait menacer de morts pares des coléque a lui qui il sont impliquer dans un vole d'argent dans la banque vous croyer que leure famille l'on ces pas tous le monde ces qui et les vrais coupable ces AGB des tueure en costume et la loi n'existe pas poure ces gent nous croyer q'oné en securité...................................................hasbia alh wanéma alwakil

karim 16/01/2015 19:36

C'est pas nouveau pour nous en a toujour treter comme la merde.
Il ya personne qui nous defend et ce la qui represante la communauter musulmans se sont des laches.

tahar 14/01/2015 08:35

vous avez videz tous les bien de l état,pourqoui vous métez pas tout le pays a vendre,hasbia allah wa niema wakil

électeurs algeriens 16/01/2015 17:27

nous demandons à nos élus (le président de la république et les membres de l'assemblée populaire nationale) d'annuler le projet d'exploitation du gaz de schite par un communiqué officiel. ces deux organes sont seulscompétents à convaincre le peuple algerien sur ce problème. qui ont été mandatés pour gérer la propriété de la collectivité nationale conformément à l'article 17 de la constitution.

citoyens libres 16/01/2015 12:41

les membres de l'assemblée populaire nationale A.P.N. pratiquent la POLITIQUE D'AUTRUCHE (siassate -ennaama) vous étes les représentants du peuple algerien dites le la vérité à ce peuple et lui rendre compte de vos activités publiquement avec courage. et ne demander par l'augmentation de votre indemnité au détriment des électeurs.

citoyens libres 16/01/2015 12:35

l'assemblée populaire nationale A.P.N. est tenue de dire la vérité au peuple algerien. est ce que le gouvernement a procéder à la consultation au préalable pour exploiter le gaz de schite conformément à l' article 17 de la constitution. SOUTIEN TOTAL AUX HABITANTS DU SUD.
QUE VAUT LE SILENCE DU PARLEMENT ALGERIEN SUR L'EXPLOITATION DU GAZ DE SCHITE.................................................................?

aminemadrid 11/01/2015 16:32

Hi I customer protection and police intervention was unfairly quarterly I and my colleagues are not my problem they are positioned to reclaim me ferret concerned please and thank you

واي واي / 01/01/2015 11:07

اه يا نقابة انتم مع الواقف ......نسيتم ؟ ام تناسيتم؟
...........ومن يطالب بزيادة منحة المعوز من 4000 دج الى 75%من الحد الادنى للاجر القاعدي .

juriste 11/01/2015 09:03

toutes les déclarations de abdelmadjid sidi said de l'UGTA sur l'augmentation des salaires sont contraires à la vérité ( mensonge) pour connaitre la vérité , lire le contenu de l'article 89 de la loi des finances 2015, modifiant et complétant l'article 87 bis de la loi 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail, aainsi que son article 90 qui abrogé l'article 87 bis de la loi sus-citée.l
l'officiel est ce qui émane du gouvernement ou d'une autorité ( présidence de la république,le premier ministère, ou le ministère du travail et de la sécurité sociale et de l'emploi , ) et non du carrièriste syndicale abdelmadjid sidi said.

TRAVAILLEURS S.P.A. ROUIBA ECLAIRAGE 10/01/2015 20:21

le groupe syndicalistes et le groupe des militants F.L.N. ont toujour défendus les droits légitimes des travailleurs dans les unités de la zone industrielle de REGHAIA -ROUIBA ils ont la crédibilité et la confiance SOUTIEN INCONDITIONNEL parcequ'ils n'ont jamais été des carrièristes syndicales ou des carrièristes politiques .notamment notre ex secretaire général et ex assesseur du tribunal siègeant en matière sociale de ROUIBA ( année 1992 à 1995).

groupe d'anciens militants F.L.N. de la kasma de boudouaou wilaya de boumerdes. 10/01/2015 19:01

abdelmasjid sidi said doit cesser de faire des fausses déclarations aux travaillleurs, c'est les pouvoirs publics qui decrètent et non abdelmadjid...............
c'est un éxés de pouvoir du directeur de la centrale syndicale c'est le président de la république ou son premier qui sont seuls habilités à signer le decret relative à la constitution des éléments du salaire national minimun garanti S.N.M.G. et son montant conformément à l'article 87 de la loi 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail modifiée et complétée (lire correctement l'article 89 de la loi des finances 2015 publié au journal officiel N° 78 du 31 décembre 2014 YA ABDELMADJID SIDI SAID).

groupe d'anciens syndicalistes U.G.T.A. de boudouaou wilaya de boumerdes. 10/01/2015 17:46

nous demandons par le biais du QUOTIDIEN AL KHABAR à Monsieur le président de la république ,aprés l'abrogation de l'article 87 bis de la loi N° 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail,modifiée et complétée par l'article 90 de la loi des finances 2015.

de decreter le montant et la fixation des éléments constitutifs du salaire national minimun garanti S.N.M.G. conformément aux dispositions de l'article 87 alinéa 4 de la loi 90-11 indiquée ci-dessus qui stipule : LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DU S.N.M.G. ET SON MONTANT SONT FIXES PAR DECRET. pour mettre fin aux déclarations non officiel DE ABDELMADJID SIDI SAID DE L'UGTA.

manoeuvre 10/01/2015 16:25

abdelmajid sidi said sec. gen. de l ugta defent le regime du pouvoir cest un chiate il a vole de l argent des travailleurs par l intermediaire de la banque el khalifa haram alik rabbi yekhelsak

simple travailleur illetré 09/01/2015 08:49

pourquoi le secretaire général de l'UGTA déclare l'augmentation des salaires à la place de l'autorité publique compétente.............? (le S.N.M.G. n'est pas encore défini par decret (l'article 89 de la loi des finances 2015 stipule :les éléments constitutifs du S.N.M.G. et son montant sont fixés par DECRET ).

syndicalistes U.G.T.A. apolitiques 08/01/2015 20:25

le salaire national minimun garanti S.N.M.G. aprés l'abrogation de l'article 87 bis de la loi 90-11 du 21 avril 1990 relatives aux relations de travail,modifiée et complétée par l'article 90 de la loi des finances 2015 n'est pas encore défini, il sera défini par decret conformément à l'article 89 de la loi des finances de 2015 publié au journal officiel de la R.A.D.P. N° 78 du 31 décembre 2014,dite la vérité aux travailleurs YA ABDELMADJID SIDI SAID nous sommes en 2015 tous les travailleurs consultent le journal officiel et le quotiden. AL KHABAR ainsi que l'internet

syndicalistes U.G.T.A. apolitiques 08/01/2015 17:32

nous dénonçons le carrièrisme syndicale à L'U.G.T.A. est ce que ces carrièristes ne cèdent pas leurs places aux jeunes travailleurs.........................?

syndicalistes apolitiques 08/01/2015 11:50

nous dénonçons la violation et le non respect des dispositions de l'article 5 de la loi 90-11 du 21 avril 1990 modifiée et complétée ,relative aux relations de travail qui stipule :
les travailleurs jouissent des droits fondamentaux suivants:
-exercice du droit syndical;
-négociation collective;
-participation dans l'organisme employeur;
-sécurité sociale et médecine du travail;
-repos;
-participation à la prévention et au réglement des conflits de travail;
recours à la grève
aux oeuvres sociale
ces droits ne sont pas respectés par les emploeurs du secteur privé de la wilaya de boumerdes ( toute les briqueteries,secteur batiment et d'autre!!!!!!!!! ou est LA TRIPARTITE GOUVERNEMENT -PATRONAT- U.G.T.A. qui ont exclus les autres syndicats de la tripartite.

syndicalistes apolitiques 08/01/2015 11:00

les retraités( adhérents de l'U.G.T.A.) demandent à la direction de la centrale syndicale de sortir de son mutisme concernant l'application des dispositions de l'article 70 de la loi du 9 aout 2014 portant service national qui stipule que la durée du service national est prise en compte dans le calcul de l'ancieenté ,la promotion et la retraite (sans préciser l'age soixante 60 ans) sans recours à l'utilisation de la viollence (EL ANFE) terme utilisé par le directeur de la centrale syndicale devant le 12 eme congré de l'U.G.T.A.

syndicalistes apolitiques 08/01/2015 10:46

à notre connaissance que les syndicalistes carrièristes qui sont détachés avec rénumération depuis plus trente (30) ans ne défend les travailleurs, ils défend leurs intérets personnelles et acccusent les syndicats libres de l'utilisation de la violence (EL ANFE) . est ce que le recours à la grève est une VIOLENCE............? la mission des syndicats est de défendre les intérets matériels et moraux des travailleurs et non de faire la politique en exploitant la confiance des travaillleurs à des fins politiques.

syndicalistes U.G.T.A. apolitiques 07/01/2015 09:13

la définition du salaire national minimun garanti S.N.M.G. en algerie a été toujour défini par un texte législatif et non par un texte réglementaire.
( voir l'article 147du S.G.T. et l'article 87 bis) ont été défini par la loi et non par un decret. ou est les droits acquis des travailleurs algeriens (soit le SALAIRE DE BASE EGALE SALAIRE NATIONAL MINIMUN GARANTI (S.N.M.G.) .

syndicalistes U.G.T.A. apolitiques 07/01/2015 08:51

le recours à la grève est un un droit reconnu par la constitution et la loi N°90-02 du 6 février 1990,modifiée et complétée relative à la prévention et au réglement des conflits collectifs de travail et à l'exercice du droit de GREVE. les syndicats agréés postérieusement à l'année 1990 n'ont jamais utilisés de LA VIOLENCE (EL-ANFE) .,ont revendiqués les droits légitimes des travailleurs .

syndicalistes apolitiques 07/01/2015 08:20

oui, l'article 87 bis a été abrogé par l'article 90 de la loi des finances 2015, mais à ce jour le S.N.M..G. n'est pas encore défini et n'est pas encore déterminé pourquoi le SNMG sera défini par decret et avant été déterminé par une loi...............................................................................?

syndicalistes 05/01/2015 08:46

comment le SN.MG. sera constitué est ce que égale au salaire de base comme il été avant le mois d'avril 1994 ,aux syndicalistes qui sont détachés avec rénumération depuis des décennies de nous répondre clairement.......................................................................................................!!!!!!!!!!!!!!!

observateurs 05/01/2015 08:35

le pouvoir parlementaire en algerie est dominé par le pouvoir éxécutif ( depuis 1962 le S.N.M.G. a été définit par un texte législatif et en 2015 sera défini par decret les députés de ce mandat sont trés........trés.........trés..........faibles. oui l'article 87 bis est abrogé ,mais le S.N.M.G. n'est pas encore définit.

extrait de la loi des finances 2015 04/01/2015 13:09

ARTICLE 89: l'article 87 de la 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail modifiée et complétée ,est modifiée et complétée et rédigié comme suit : le salaire national minimun garanti (S.N.M.G.) applicable les secteurs d'activité est fixé par decret,aprés consultation des associations syndicales de travailleurs et d'employeurs les plus représentatives.
pour la détermination du S.N.M.G. il est tenu compte de l'évolution :
- de la productivité moyenne nationale enregistrée ;
-de l'indice des prix à la consommation ;
-de la conjoncture économique générale
LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DU S.N.M.G. ET SON MONTANT SONT FIXES PAR DECRET (élément nouveau à l'article 87 de la loi 90-11)

ARTICLE 90 : les dispositions de l'article
87 bis de la loi 90-11 du avril 1990 relative aux relations de travail modifiée et complétée sont abrogées.
( voir la loi des finances publiée au journal officiel du 31 décembre 2014)

ALGERIEN 03/01/2015 09:32

constitution algerienne nécessite une refonte et non une révision (REFONTE DE LA CONSTITUTION ALGERIENNE) et le soumettre au reféremdum populaire et non à l'A.P.N. pour que le scénarion de novembre 2008 ne se répète pas .

syndicaliste U.G.T.A. 03/01/2015 09:05

abdelmadjid sidi said de l' U.G.T.A. est une photocopie conforme à l'originale de AMAR SAADANI militant du F.L..N. au mème lieu hotel AURASSI.

hicham 31/12/2014 08:54

Merci pour les formation

Boumezbeurbeur hachemi 30/12/2014 08:36

Cher

soudani zohra 27/12/2014 23:20

Bonjour je voudrais bien entre parce pitié avec vous

syndicaliste U.G.T.A. 28/12/2014 08:46

avant d'inviter les simples citoyens et les travailleurs salariés de serrer la ceinture, on demande au premier ministre ABDELMALEK SELLAL d'instruire les organisme employeurs de mettre fin aux détachements des syndicalistes carrièristes qui sont détachés avec rénumération depuis plus de trente(30) ans et réduire le nombre des députés détachés (462 députés détachés à plein temps c'est un gaspillage des deniers publiques ) sans parler des membres permanents des A.P.C. et des A.P.W. ect......................................................................................................................................
le fonctionnaire,les travailleurs salariés et les retraités vient de la sueur en contrepartie d'un travail fourni effectivemment,mais ils n'arrivent pas à subvenir aux besoin de leurs familles (exemple les allocations familliales sont fixées à 300 D.A./mois par enfant soit l'équivalent d'une boite de lait LAHDHA est ce que la ceinture des salariés n'est pas serrée depuis longtemps..................?
besoin de leurs familles ( exemple les allocations familliales sont fixées à 300 D.A./mois soit une boite de lait LAHDA).

Vu, de part le monde....


statistique

Recherche

Ambiance Facebook