3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 09:31

Partager cet article

Published by Bob_A_A - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

benchikh 08/06/2015 16:46

Eh oui! Mr Levy vous êtes pas chez les pays du Sud,vous êtes chez les forts(Belges).

habouche hassen 12/03/2015 20:22

honnêtes cadres dans des administrations Algérienne, ils ont simplement choisi de gagner leur vie honnêtement, choisi de dénoncer la corruption dans leur admiLe fils du directeur général de l’hôtel El-Djazair accusé d’avoir détourné des milliards
Il a pris trois chambres à l’hôtel durant 3 ans avec 0 Dinar pour des proches de hauts responsables de l’état.Ce que des hauts cadres d’état ont transformé en propriété privée dans Confidences dja2-300x225
C’est ce qui a été découvert sur le fichier de l’hôtel. Un autre scandale de corruption que connaît le secteur du tourisme en Algérie, en particulier le plus important et le plus prestigieux des Hôtels de la capitale Algérienne, qui est l’hôtel El-Djazair, fréquenté par les hauts fonctionnaires et responsables de l’état, devenu depuis plus de 10 ans un endroit terrible où reigne l’anarchie et la corruption, et qui l’ont transformé en propriété privée.
Le lourd dossier, sous forme de rapport de contrôle, transmis aux bureaux de l’IGF, démontre l’ampleur de la catastrophe que vit l’Hôtel El-Djazair dans le domaine de la gestion administrative et financière, ainsi que la violation des lois en vigueur, le détournement et le gaspillage de l’argent public dans des dépenses énormes, et le gaspillage de l’argent public sous des achats dont l’hôtel n’a pas besoin, comme mentionné dans les registres de comptabilité de cet établissement.
Dans ses Enquêtes, la police économique a découvert que les gérants de l’hôtel ont acquis plusieurs équipements, avec des sommes énormes, et qui ne sont, ni utiles, ni dans le besoin, comme en particulier matériels de cuisine, de linge supplémentaire stocké plusieurs années, ainsi que de voitures de fabrication allemande.
Parmi les scandales qui ont été révélé sur la base des documents et pièces justificatives, on trouve de nombreuses opérations de maintenance et la restauration et dont le coût est de plusieurs Milliards, surtout pendant la période où l’hôtel a cessé de travailler depuis 1992, ce qui a entraîné une hausse des dépenses au cours de cette période de façon spectaculaire et inquiétante.
Un autre scandale de calibre et dont l’enquête se poursuit avec le fils du directeur général de l’hôtel, en l’occurrence « k, h », accusé d’avoir détourné 40% des revenus des soirées de Hall et concerts, « Pacha Club», et dont il a été convenu d’attribuer 60% à la trésorerie l’hôtel et 40% au chargé de la salle, et ce conformément à la réglementation de cet hôtel. L’enquête a permis de découvrir que les gérants ont expulser l’ancien responsable de salle, sous prétexte d’expiration du contrat, pour placer le fils du directeur général de l’hôtel comme responsable de la salle, ce qui lui a permis de récolter plusieurs dizaines de Milliards dans les dix dernières années, laissant ainsi la trésorerie de l’hôtel. Et pour justifier ce détournement, les gérants de cet établissement ont camouflé, sur les registres de comptabilité, en portant que la salle des fêtes est fermée pendant cette période pour absence d’un responsable officiel, comme dit dans les règlements qui régit le fonctionnement.
L’enquête a aussi révélé que des proches de fonctionnaires de l’hôtel ont réservé trois chambres pendant trois ans à 0 DA, alors que le prix par chambre est de 12 mille dinars par nuit, ce qui signifie que plus de 30 milliards et 660 millions

mohemed 21/10/2014 05:40

monsieurs les mekhzene arrete vos connerie avec vos freres algeriens arrete votre drogue ki a tue notre jeunes

Ahmed 18/02/2014 15:01


ARTICLE:Abdeslam Abdenour à Benjamin Stora : «Vous entachez votre spécialité d'historien d'une grave atteinte à l'honnêteté
intellectuelle».


__



La réaction de M. Abdeslem, en ce moment, est entachée de suspicion et d’opportunisme. On ne critique pas maintenant un livre qui a été écrit il y a…..36 ans. .
Voilà un réveil bien tardif, contre une thèse soutenue en 1978 sous la direction de l’historien Charles Robert Ageron, (J. Berque président du jury).
M. Abdeslem omet de dire que M. STORA a aussi publié en 1985 un « Dictionnaire biographique de militants algériens » (600 biographies) , où il est question d’ailleurs de
tous les responsables de la Kabylie. Ce livre n’a jamais été diffusé en Algérie.
Nous attendons M Abdeslem nous gratifier d’un livre complet sur le mouvement national. Merci


 

Vu, de part le monde....


statistique

Recherche

Ambiance Facebook