5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 11:15

Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر
Le site officiel du parti politique "FLN" Algérie موقع حزب جبهة التحرير الوطني ـ الجزائر

Partager cet article

Repost0

commentaires

Oils hamadouche terkia 06/06/2018 23:16

السلام عليكم اريد الاستفسار علي قانون الانخراط في حزب جبهة التحرير الوطني أرجو منكم إجابتي في اقرب وقت لأني اريد خدمة وطني و لو ب عمل بسيط عن في مكتب ال FLN و شكرا

bouziane 28/03/2018 20:16

Messieurs je vous informe qu'a Hassi Messaoud gaz et petrole nous manquons de gaz butane depuis plus de 20 jours et le prix de la bouteille est arrivé a 360,00 da a El-Haicha hassi messaoud peut etre un bisness avec les pompiste des stations service naftal et les revendeurs de gaz butane veuillez faire un controle discret et decouvrir beaucoup de chose en ce sens.
merci

amin 22/02/2018 17:20

شكرا شكرا شكرا سيدي جمال ولد عباس

fln 09/11/2017 14:28

pourkoi le site ne repond pas

عماد 16/06/2019 15:30

الشيتة ههههه

عدة 09/10/2017 19:26

ما يحدث بغليزان سيدي الامين العام عيب وعار. القوائم تباع وتشترى وتغير والكل يقول انه يمثل الامين العام ولديه المعرفة بالعاصمة. خصوصا مايحدث ببلدية زمورة. كيف لشخص مثل بودالية وشخص مثل عزي ان يمثل جبهة التحرير الوطني والكل يعلم في غليزان انهم بزناسة. سيدي الامين العام نرجوا تدخلكم العاجل.

sadj 05/10/2017 16:56

Mr le Sg du Parti FLN,
La majorité des militants,sympathisants du FLN a


remarqué que les listes de candidatures aux prochaines élections locales d'Ain Temouchent "confectionnées" ne répondent pas aux aspirations du parti car elles n'ont pas été établies par la base conformément à votre instruction N°12.Ils ont compris d'avance que le SG du FLN a été induit en erreur très coûteuse pour l"'avenir du FLN dans cette wilaya.La liste des Kasmas contestatrices a été adressée au président de la république..C'est dommage que le FLN se grille sur sa terre.!

sadj 05/10/2017 16:55

Mr le Sg du Parti FLN,
La majorité des militants,sympathisants du FLN a


remarqué que les listes de candidatures aux prochaines élections locales "confectionnées" ne répondent pas aux aspirations du parti car elles n'ont pas été établies par la base conformément à votre instruction N°12.Ils ont compris d'avance que le SG du FLN a été induit en erreur très coûteuse pour l"'avenir du FLN dans cette wilaya.La liste des Kasmas contestatrices a été adressée au président de la république..C'est dommage que le FLN se grille sur sa terre.!

DALIA MBARKA 27/09/2017 23:22

من السيدة دالية مباركة مناضلة بحزب جبهة التحرير الوطني وامينة خلية المراة بقسمة افلو متقاعدة عون فرع استثمار بالبريد والمواصلات 1980/1984 رءيسة فرع البنوك 1989/2011 سابقا رقم الهاتف 06 63 91 15 87 الى السيد المحترم رئيس لجنة الطعون لحزب جبهة التحرير الوطني الموضوع طعن سيدي لي الشرف العضيم ان اتقدم الي سيادتكم المحترمه بهذا الطعن من اجل اعادة النضر في قائمة الانتخابات البلديه 2017 بدائرة افلو حيث انني قمت بايداع ملف الترشح علي مستوي قسمة افلو " اللقاعدة "كباقي المترشحين المناصلين وحسب ما تنص عليه التعليمة رقم 12 المؤرخة في 25/07/2017 وفوجئت بعد ايام بقائمة لمترشحين و مترشحات لا علاقة لهم بالحزب ولا بالقسمة ولا بالنصال طيلة مداومتي بالقسمة لم يحصل لي الشرف ان رايتهم هناك واوؤكد لسيادتكم المحترمة بانهم لا يملكو بطاقات انخراط كباقي البطاقات كلهم صور مزورة "فوتوكوبي للبعص وبعضهم منتمون لاحزاب اخرى مثل حزب التجمع الوطني حزب العمال مترشحين بحزب النصر في التشريعيات 2017 حزب الانفتاح الخ وتم اقصاء المناصلين الاوفياء للحزب وحتى ملفاتنا لم نجد اذان صاغية ولا اعين ترانا ولا اجساد لاقية ولا هواتف رنانه التمس من سيادتكم فبول الطعن شكلا لدخوله الاجال القانونية والغاء هذه القائمة واعادة الدراسة لجميع الملفات وانصاف المناصلين النزهاءالغيورين على الحزب لا على الشكاره ودمتم في خدمة القانون تقبلو تحياتي امصاء داليه مباركة

salim 24/09/2017 16:05

C'est avec une grande amertume et une grande tristesse que je viens, y compris toute la population de la commune d'Ain-Nouissy dans la wilaya de Mostaganem, que vous avez placez en tête de liste le maire sortant alors qu'il vient d'écoper de deux années de prison ferme par le tribunal de première instance de Sidi Ali réduite à une année de prison avec sursis par la Cour d'appel de Mostaganem. Et pourtant l'affaire dont il était poursuivi relève du cadre professionnel, car il s'agit d'influence et favoritisme dans le recrutement des agents communaux. Mais cela ne vous a pas suffi pour le remettre en scelle contre vents et marées, alors qu'il est pestiféré par la population locale. Pire encore, il fait actuellement l'objet d'une plainte déposée par un des élus de son mandat pour dilapidation de biens publics et l'affaire est en cours au niveau de la justice à Mostaganem. Une aberration qui n'a pas de nom Ya Si dR. Ould Abbes .... La tête de liste n'est plus un choix qui repose sur des critères de valeurs tels le niveau d'instruction, la compétence, la popularité, l’honnêteté et l'intégrité, mais c'est devenu de nos jours une option sur laquelle on mise, pas pour le ticket gagnant , mais plutôt pour autre chose..... Merci pour tout FLN

MATOUGUI KAMEL 20/09/2017 12:39

Mr :MATOUGUI KAMEL KHROUB Le 19/09/2017
Adresse : Cité El hayet N° 62 Khroub CONSTANTINE
Militant au sein du parti FLN kessmat N° 1 KHROUB

Objet : Appel de transfert de mon dossier de APW Constantine
vers APC Khroub , parmi les cinq premiers de la liste.
monsieur le secrétaire du parti,
Connaissant votre sens de sagesse et de jstice
J'ai l'honneur de demander de bien vouloir m'accorder le transfert de ma candidature de l' APW vers l'APC Khroub ,et ceci parmi les 5 premiers de la liste ,car je sais l'APC est le pilier du parti , et j'aimerais que notre APC soit FLN .
En attirant votre attention je suis militant au sein du parti FLN kismat N° 1 Khroub ,je suis un ingénieur en informatique ,j'occupe le poste de chef service au sein de l'OAIC et je suis dégagé des obligations du service national.
Dans l'attente d'une suite favorable ,je vous prie ,Monsieur le secrétaire général ,l'expression de mes salutations les plus distinguées.
L'intéressé

Taibi Abdelkader 19/09/2017 22:58

من السيد : طرفاي بوبكر
امين قسمة بلدية سيدي شعيب – محافظة تلاغ – ولاية سيدي بلعباس
الهاتف :0662545775 - 0793910860
إلى
السيد المحترم رئيس لجنة الطعون
لحزب جبهة التحرير الوطني
الموضوع: طعن
يشرفني سيدي أن أتقدم أمام سيادتكم الموقرة بهذا الطعن من اجل إعادة النظر في قائمة بلدية سيدي شعيب – محافظة تلاغ – ولاية سيدي بلعباس للانتخابات البلدية لسنة 2017
حيث إني قدمت قائمة مرشحين للانتخابات المحلية البلدية لبلدية سيدي شعيب والذين قاموا بإيداع ملفاتهم على مستوى مكتب القسمة وقمت بإيداعها بتاريخ 12/08/2017 لدى محافظة تلاغ ودفعت الاشتراكات القانونية
وفوجئت بعد أيام بقائمة موازية لمرشحين لم يسبق لهم النضال في الحزب وبصفتي مسئول عن القسمة منذ سنة 1985 إلى يومنا هذا اوؤكد لسيادتكم أنهم لا يملكون حتى بطاقات النضال لسنوات ماضية ممضية من طرف أمين القسمة كما ينص عليه القانون الداخلي للحزب وقاموا بإيداع بطاقات مزورة لا تحمل خاتم القسمة وهي ممضية من طرف اللجنة الانتقالية التي أنشأها محافظ تلاغ بتواريخ سنوات فائتة 2014-2015-2016-2017 وهذا ما يتنافى مع القانون ولا يحق لهذه اللجنة الإمضاء لسنوات لم تكن هي موجودة أصلا

وتقدمت إلى السيد محافظ تلاغ وطلبت منه توضيحات عما يحدث وكيف انه قبل قائمتين من نفس البلدية وتوصلت معه إلى حل في إدماج القائمتين خدمة لمصلحة الحزب ووقفا للصراعات واختيار الأنسب واتفقنا على ذلك ولكن بعد ظهور القوائم تفاجأت بإقصاء كلى لقائمة القسمة وقبول قائمة بنفس ترتيب سنة 1991 للحزب المحل ؟ ولكم واسع النظر
سيدي الرئيس بناءا على ما سبق
التمس من سيادتكم قبول الطعن شكلا لوقوعه داخل الآجال القانونية
وإلغاء هذه القائمة وإعادة دراسة جميع الملفات من جديد وهذا إنصاف لي كمسئول عن القسمة خدم الحزب لأكثر من 35 سنة لم يخسر فيها الحزب الانتخابات في البلدية إلا في سنة 1997 وكذا إنصاف للمناضلين الذين وضعوا ثقتهم في القسمة كهيئة رسمية تمثل الحزب على مستوى البلدية وحفاظا على مصدقتيها كما الفت انتباهكم بان اغلب المرشحين شباب وذوي كفاءات علمية وعملية وهذا ما لم يخدم من أقصى هذه القائمة
ودمتم في خدمة القانون و تقبلوا تحياتي

سيدي شعيب في 19 /09/2017
إمضاء أمين القسمة

abou khalil 15/09/2017 09:57

monsieur le SG FLN

walid 14/09/2017 08:30

monsieur le secrétaire du parti, je viens vous mettre en garde contre la liste qui vous a été proposée pour notre localité, pour l' APC d'oued taria de la wilaya de mascara et on décline toute responsabilité si le fln se retrouve a la queue ;le tète de liste n'a aucune popularité,et est mal vu, accusé de vouloir régler ses dettes financières par le biais de l'APC , le deuxième est illettré et n'a aucune notion de responsabilité , alors qu'il y'a des diplômés d'universités , je viens vous soumettre soucieux du sort du FLN moi qui suit militant depuis belle lurette , et j'aimerais que notre APC soit FLN , faites le nécessaire monsieur,

lotfi tlemçani 11/09/2017 20:28

Pauvre de Nous membres et adhérents Béchar le 10 septembre 2017
Du Parti FLN Béchar
A Monsieur le Secrétaire Général du Parti FLN Dr Djamel OULD ABBES
Objet : Béchar, une poudrière sous tension
On n’est pas chez nous, probablement un peu plus à l’ouest, à quelques kilomètres de Beni ounif vers l’extrême ouest ou encore chez Monsieur Mohamed 7 dit hmaimou, actuellement au bureau de wilaya FLN Béchar, venu de nulle part avec les bergers de tafilalt et de boudnib envahissant peu à peu le territoire et s’apparentant à la tribu des doui-menii (diabate : famillle n’ayant pas d’ancrage social) et puis il n’y a pas que cela :
1-la création de l’équipe JSS, cherchant à couvrir ainsi ses intérêts.
2- le PAPC de Béchar lui offre un bus de près de 12 millions de dinars ,alors qu’il s’agit d’une équipe professionnelle
3-il décide de tout ce qui concerne la wilaya (au plan de la gestion administrative et financière) d’ailleurs pour ce qui est des marchés il opte toujours pour la plu-value
4- connu pour avoir développé une baltagia et sous l’oppression les électeurs sont apeurés sous l’influence de ses éléments et sans parler des 50 millions de DA (pour avoir corrompu le PAPC de Béchar connu par son passé).
5- il est tout le contraire de ce qu’aurait pu être le noble adhérent du FLN
6-l’illétrisme trilingue qu’il affiche, de berger à poissonnier puis il se fraye un chemin dans le monde de la finance et du Dinars.
7- après la députation des hafafettes nous voilà avec les entremetteurs des coiffeuses. En plus il ramène un certain Monsieur Brahimi et Monsieur Becheri ex-valets de l’ancienne coiffeuse député.
8- ce ne sont pas ces gens qui vont s’en prendre à son excellence le président de la république et de son frère Said Bouteflika injuriant aussi Monsieur Haddad.
9- si l’on cherche plus profondément vous auriez plein les oreilles, il est l’auteur de tout ce qui va mal pour la wilaya de Béchar, il se mêle de tout jusqu’a se prononcer que les élections n’auront pas lieu.
10- que tous ceux qui prennent connaissance du contenu de ce papier n’ont qu’a apporté leur témoignage et Dieu le saura.
Ainsi nous demandons au grand Moudjahid Son excellence M le Président ABDELAZIZ BOUTEFLIKA patron d’honneur du FLN et au frère Moudjahid Dr DJAMEL OULD ABBES de bien vouloir intervenir pour Béchar cette wilaya qui souffre de marasme, nous pensons que le bureau de Wilaya du FLN n’est pas un dépotoir ou viennent nicher ce genre d’individus sans scrupule, qu’il ne salisse pas notre patriotisme, nationalisme et amour de la patrie.
NB/ les adhérents FLN de Béchar vous sollicitent pour mettre fin a ces tergiversations. Et vous salut patriotiquement
Post scriptum : tous les élus de la wilaya de Béchar venant d’autre partis MSP et RND sont sous la menace de Zerouati Mohamed dit hmaimou et actuellement MOHAMED SEPT (seven et/ou Sept) محمد السابع

lotfi tlemçani 11/09/2017 20:28

Pauvre de Nous membres et adhérents Béchar le 10 septembre 2017
Du Parti FLN Béchar
A Monsieur le Secrétaire Général du Parti FLN Dr Djamel OULD ABBES
Objet : Béchar, une poudrière sous tension
On n’est pas chez nous, probablement un peu plus à l’ouest, à quelques kilomètres de Beni ounif vers l’extrême ouest ou encore chez Monsieur Mohamed 7 dit hmaimou, actuellement au bureau de wilaya FLN Béchar, venu de nulle part avec les bergers de tafilalt et de boudnib envahissant peu à peu le territoire et s’apparentant à la tribu des doui-menii (diabate : famillle n’ayant pas d’ancrage social) et puis il n’y a pas que cela :
1-la création de l’équipe JSS, cherchant à couvrir ainsi ses intérêts.
2- le PAPC de Béchar lui offre un bus de près de 12 millions de dinars ,alors qu’il s’agit d’une équipe professionnelle
3-il décide de tout ce qui concerne la wilaya (au plan de la gestion administrative et financière) d’ailleurs pour ce qui est des marchés il opte toujours pour la plu-value
4- connu pour avoir développé une baltagia et sous l’oppression les électeurs sont apeurés sous l’influence de ses éléments et sans parler des 50 millions de DA (pour avoir corrompu le PAPC de Béchar connu par son passé).
5- il est tout le contraire de ce qu’aurait pu être le noble adhérent du FLN
6-l’illétrisme trilingue qu’il affiche, de berger à poissonnier puis il se fraye un chemin dans le monde de la finance et du Dinars.
7- après la députation des hafafettes nous voilà avec les entremetteurs des coiffeuses. En plus il ramène un certain Monsieur Brahimi et Monsieur Becheri ex-valets de l’ancienne coiffeuse député.
8- ce ne sont pas ces gens qui vont s’en prendre à son excellence le président de la république et de son frère Said Bouteflika injuriant aussi Monsieur Haddad.
9- si l’on cherche plus profondément vous auriez plein les oreilles, il est l’auteur de tout ce qui va mal pour la wilaya de Béchar, il se mêle de tout jusqu’a se prononcer que les élections n’auront pas lieu.
10- que tous ceux qui prennent connaissance du contenu de ce papier n’ont qu’a apporté leur témoignage et Dieu le saura.
Ainsi nous demandons au grand Moudjahid Son excellence M le Président ABDELAZIZ BOUTEFLIKA patron d’honneur du FLN et au frère Moudjahid Dr DJAMEL OULD ABBES de bien vouloir intervenir pour Béchar cette wilaya qui souffre de marasme, nous pensons que le bureau de Wilaya du FLN n’est pas un dépotoir ou viennent nicher ce genre d’individus sans scrupule, qu’il ne salisse pas notre patriotisme, nationalisme et amour de la patrie.
NB/ les adhérents FLN de Béchar vous sollicitent pour mettre fin a ces tergiversations. Et vous salut patriotiquement
Post scriptum : tous les élus de la wilaya de Béchar venant d’autre partis MSP et RND sont sous la menace de Zerouati Mohamed dit hmaimou et actuellement MOHAMED SEPT (seven et/ou Sept) محمد السابع

Taibi Abdelkader 11/09/2017 10:52

سيدي الامين العام انا مناضل واطار من بلدية سيدي شعيب ولاية سيدي بلعباس اطلب من سيادتكم السامية الوقوف عاى التجاوزات الكبيرة التى قامت بها محافظة تلاغ حيث تم جلب اشخاص غرباء عن الحزب وكانوا في السابق على رأس قائمة الحزب المحل ووضعوا على راس القائمة وهناك خرق اخر للقانون حيث ان اللجنة الانتقالية امضت على بطاقات الترشح بأثر رجعي سنة 2013-2014-2015-2016-2017 لاشخاص غير مسجلين في سجلات القسمة غرض تزوير الملفات والترشح وتم اقصاء المناضلين والكفاءات باعاز من قيادات الحزب المحل ويمكنني اثبات ذلك والملفات موجودة عند سيادتكم وحتى الترتيب هو ترتيب سنة 1991

Samir 03/09/2017 14:20

Bjr monsieur le secrétaire général djamel ouled abbes qui f les liste électorale du fln, je pense que c les kasamat monsieur c du mon songe il faut k tu intervienne auprès des mohafad svp sauvé le fln

Kader 03/09/2017 14:06

Bonjour Monsieur le secrétaire général pour la wilaya de médea jusqu'à maintenant ya pas un moucherif pourquoi. ...? et qui est le président...! Moucherif a alger et gère par le téléphone hhhhh les listes wallah c honteux pour un grand pfln

le milita du fln 03/09/2017 12:50

bjr monsieur ,je me permet de vous mettre en garde monsieur sur la liste qui a retenus ici dans ma localité au nom du fln, et me permet de vous apprendre monsieur, que le deuxieme est un illetré , la localite de oued taria , de la wilaya de mascara , et comme j'aimerais que l'APC SOIT FLN , je vous demande monsieur de revoir toute la liste

kadda 02/09/2017 14:23

salam a vous monsieur le secrétaire général du FLN ,je viens vous demander au nom de la localité dont je suis natif de revoir la liste de l'APC qui vous a été remise , et vous allez constater monsieur que le deuxième est illettré alors que ceux qui viennent après lui sont des diplômés d’université,qu'en tant que militant de ce parti, et que j'aimerais que l'apc serrait FLN , je me demande comment cette liste a été faite , et par quel magie ce nom a été retenu,

koceila 13/08/2017 17:34

bjr a vous , je viens soliciciter votre haute bienveillance pour savori comment m'adhérer et etre militant de votre parti qu'elles sont les demarches , le dossier a fournir pour travailler au sein de votre parti c'est koceila jh de tizi-ouzou technicien en informatique de gestion 7 ans d'experience dans l'administration j'ai travaillé avec contrats 4 ans dans uen inspection des impots et 3 dans une subdivision du logement et equipements public , en attendant une reponse favorable de votre part veuillez agréer mes sinceres salutations .

Mohamed OULD TATA 11/08/2017 13:02

Front de Libération Nationale
Mouhafadha de Mostaganem
Kasma FLN de Bouguirat
https://www.facebook.com/حزب-جبهة-التحرير-الوطني-Fln-Bouguirat-1920333691578270/?modal=composer



APPEL

Aux Cadres Responsables du FLN à Mostaganem

Particulièrement soucieux de l’avenir du Front de Libération Nationale dont une étape décisive au plus haut point se joue actuellement dans le cadre des préparatifs des élections locales, nous avons l’honneur et le devoir d’attirer votre attention quant aux agissements potentiellement néfastes, non pas d’un groupe de personnes, mais tout simplement d’un duo de ‘’nomades’’ politiques, opportunistes à souhait, hantés uniquement et strictement par leurs intérêts personnels de s’imposer comme tête de liste aux prochaines élections de l’APC de Bouguirat. Faisant fi de l’instruction n° 12 de M. le Secrétaire Général du parti, stipulant clairement que toute candidature aux élections au nom du FLN doit être avalisée par une commission de militants authentiques du parti, issus de l’AG de chaque Kasma, ce duo d’opportunistes fait cavalier seul quant à la réception des dossiers des candidats postulant. Les mis en cause, Mrs Latroch Ladjel et Snouci Charef en l’occurrence font prévaloir la légitimité de membres du bureau de la Kasma institué en 2010, alors qu’ils n’en jouissent plus depuis longtemps ; le premier ayant été exclu du parti a rejoint le MPA dont il est membre élu à l’APC à ce jour, et le second en s’étant porté représentant local d’un concurrent à son Excellence le Président de la République Abdelaziz Bouteflika lors des dernières élections présidentielles.
Ne voulant plus admettre le sort marginal dans lequel a été confiné le Front de Libération Nationale, jusque-là incapable de présider aux destinées de l’APC depuis l’instauration du multipartisme en Algérie, faute de représentation digne lors des échéances électorales successives, nous sommes désormais mobilisés, en notre qualité d’anciens militants authentiques, jaloux de leur formation politique, en vue d’une œuvre ultime : celle de redorer le blason du FLN à Bouguirat. Depuis des semaines, nous nous attachons à ressusciter l’espoir au sein de la base militante éprouvée et fortement déçue par les considérations étriquées entretenues à répétition par les opportunistes agissant en son nom. Nous sommes en train de réussir notre pari ; preuve en est l’AG prometteuse des militants tenue vendredi 4 août passé, et la commission des candidatures qui en fut issue. Nous avons ‘’sédentarisé’’ le parti en trouvant refuge auprès d’un militant ayant mis à notre disposition un appartement en plein centre-ville de Bouguirat. Nous n’avons exclu personne.
Tout allait bien, si ce ne fut cet agissement des deux compères soucieux de leurs desseins occultes quitte à faire subir au FLN un énième cuisant échec aux élections locales. Mettre un holà à ce méfait caractérisé de division des rangs des militants demeure une urgence absolue. Qu’on se le dise et qu’on le retienne : Il y a péril en la demeure car il y va du sort du parti à Bouguirat ! Avancer en rangs dispersés n’arrange personne. Le silence complice non plus. L’Histoire retiendra certainement la responsabilité des uns et des autres dans la débâcle ou la réussite.
Bouguirat, le 8 Août 2017

Pour l’AG des Militants de la Kasma
Mustapha Besseghir

NASER 08/08/2017 11:00

السيد الأمين العام تحية طيبة و يعد
ألتمس منكم مقابلة خاصة

kadda rezki 06/08/2017 23:35

je me permet monsieur le secrétaire du FLN de vous écrire directement , je suis militant du FLN depuis 1973 jusqu’à ce jour, et j'ai été ,j'ai assisté au 5eme ,au sixieme , et au septieme congrés , où vous etiez vous meme present, j'ai meme une photo avec et el marhoum messadia , secretaire de kasma depuis 97 par bulletins secrets , en 2007 celui qui occupa la tete de liste du fln de notre wilaya etait president de campagne présidentielle de monsieur benflis , en 2004 , je me suis dit,bon puis le FLN le veut on marche, et j'ai fait campagne pour le fln, en 2009 cette meme personne, est de nouveau chef de campagne pour benflis ,en 2010 je le retrouve tete de liste ; alors là, je leur fais savoir que vu que le president du parti n'est autre que le president bouteflika, je ne peux faire campagne pour quelqu'un qui était avec benflis , bien que j'ai voté FLN , le secretaire de la mouhafadha ne trouva rien de mieux que me remplacer en faisant fi du reglement interieur du parti et du statut,et alors que je possede toujours le cahet de la kasma on a fait un autre et on l'a donné a celui que monsieur le secretaire de la mouhafadha a choisi, parce le chef de campagne de benflis est son ami; a vous de conclure monsieur, et si vous désirez plus que ca, je suis pret, tahyatona el khalisa, sayidi

AMARA 23/07/2017 17:18

Monsieur le Secrétaire Général, je suis un militant du FLN depuis 2000, membre du bureau de la Kasma d'Ain-Nouissy depuis 2010, dans la wilaya de Mostaganem, je suis également journaliste francophone et Chef de bureau régional du journal Ouest-Info dont le siège social est à Sidi Bel-Abbes. A travers ces quelques lignes, je souhaiterai attirer votre attention sur l'inactivité totale de la kasma de Ain-Nouissy. Fermée à longueur d'année, les militants dispersés ne sachant à quel saint se vouer. J'ai personnellement sollicité du secrétaire de la Kasma de mettre à notre disposition le siège pour activer et redynamiser l'action politique locale, sachant que nous sommes à la veille d'un autre rendez-vous électoral qui ne manque pas d'importance, mais en vain. A chaque fois, ''les dérobades'', les fuites en avant prétextant des motifs qui n'ont aucun sens. En conséquence, je vous demande Monsieur le S.G, d'instruire les responsables concernés de mettre à la disposition des militants le local de la Kasma quotidiennement afin de mobiliser les troupes et sensibiliser les citoyens pour les prochaines joutes électorales. Cordialement. Amara Mohamed militant et membre du bureau de la Kasma Ain-Nouissy-

Boumediene 18/07/2017 17:50

Bonjour Monsieur le Secrétaire Général , Mon père BOUMEDIENE Ahmed qui est né en 1926 et décédé en 2011 ( paix en son âme) , ce GRAND Monsieur faisait partie du FLN en tant que chef trésorier du Sud Est de la France .Il c'est fait arrêter à Rodez ( dans l'Aveyron) et même condamné à mort car il était considéré comme " personne dangereuse au pays extérieur ( si l'Algérie resté Française )en 1959 et relâché en 1961 . Mon père a passé les 20 dernières années à faire les dossiers pour avoir une certaine reconnaissance de son pays qui est l'Algérie au moins d'avoir le statue de Moudjahidine mais foutaise !!!! Moi sa fille j'ai de la peine oui Monsieur de la peine car nous ( les enfants ) on c'est que c'est un Grand Monsieur c'était notre livre d'histoire , et on voulait juste une reconnaissance avant qu'il parte .... Monsieur la Général du FLN pouvez juste me dire ou je dois faire la demande . Cordialement

benyahia abbas 18/04/2017 11:37

monsieur le secrétaire générale en vie en algérie dans un osmose poloitique rare aux monde ces tarré politique qui fait de l'hypnose politique pour notre chere peuple devais quité cette seinne politique ils leur reste une autre chance dans une seinne de cinéma alors tout les pays du monde progresse avec le respect de leur tiritoir et leure pays et leure histoir saufe nous les algérien en respecte meme pas le partie qui a fait la guerre

benyahia abbas 18/04/2017 11:31

bonjour monsieur le secrétaire genearle du FLN comme le partie et une tres grande majorité sur le tiritoire nationale alors ile faut vraiment que vous soyer toujoure prudent de ce tiritoire

nouioua 14/03/2017 09:41

nous resterons fideles a notre parti malgres les critiques que nous subissons de parts et d autres et je suggere a nos futures elus d etre a la hauteur de leurs responsabilites car l histoire ne pardonne pas merci NOUIOUA MADANI

abdeloahebbennacer 20/02/2017 16:49

Moi. Habite a bkira je suis un vrait FLN pere mère m'ait bkira maanbhech kisma makfoula 5s.
anawate il à derka Pourq. Ou à sete. Movie chosse

karim bendjelloul 17/02/2017 20:55

monsieur secrétaire générale je suis un militant de base FLN et il VA AVOIR un congre du syndicat des travailleurs des impôts UGTA LE secrétait de ugta de BLIDA ne nous a même pas invites a être deleque il a mémé gèle notre section syndicale parce-que je suis natif de chlef je demande votre intervention pour que je sois deleque au congre de snti UGTA MERCI

Haoui Torkia 14/02/2017 23:56

مساء الخير والبركات .
- Aujourd'hui mardi le 14 février , j'ai déposé au bureau d'ordre du siège du parti à Hydra, une lettre que j'adresse au Secrétaire Général du FLN, Monsieur Djamal Ould Abbas que je salue à l'occasion pour cette dure tache qu'il est entrain d'assumer avec abnégation .
- A travers le Secrétaire Général du parti , j'adresse cette lettre à tous les responsables du FLN ,auprès de qui j'ai milité, et souvent dans des conditions très difficiles.A ces responsables que j'ai eu l'occasion de connaitre de près ou de loin, j'adresse cette lettre qui retrace le parcours durant une période de plusieurs militants dont je fais partie. Une période qui a été très difficile dans la vie du parti et du pays.Il s'agit de des élections présidentielles de 2004 lors desquelles ces militants étaient à l'avant garde d'un combat imprévisible et imposé au parti et au pays à la surprise de tous. A leur corps défendant, ces militants ont mené leur tache avec courage et conviction.Et ils ont été par la suite heureux de voir le candidat de leur choix ,Abelaziz BOUTEFLIKA plébiscité par le peuple algérien.Ces militants étaient des élus dans les différentes assemblées, APC, APW, APN , des intellectuels et cadres qui ont continué à répondre présents à tout moment et à chaque appel et constamment pour porter haut la voix du FLN , pour défendre le programme du Président de la République, et expliquer à l'époque déjà, la portée de toute sa politique et notamment la portée stratégique de la réconciliation nationale et ce , en animant des meeting ou/et en intervenant dans les mass média ou en faisant le porte à porte , sans jamais calculer ni demander.
-- Aujourd'hui , et à la vieille des élections législatives de 2017 qui se souvient de ces militants intègres et solides? .Qui se souvient de ces militants, qui sont toujours prêts à continuer à donner le meilleur d'eux- mêmes.Qui se souvient de ces militants, à qui on a fini par refuser même le renouveler de la carte de militant au niveau de certaines kasmaa.//

TAZI 14/02/2017 17:54

il s'agit du Dr ARRAS Lahcen de Sidi bel abbes président commission investissementAPW et ancien député(2007/12)

TAZI 13/02/2017 17:30

FLN Sidi bel abbes....pour rappel nous avons un excellent militantqui a posé sa candidature et que normalement son dossier est arrivé au siege (Mouhafadah de SBA)
Ce militant sans faille a prêté la maison de sa tante au FLN et depuis 2005 qui fait office de mouhafadha jusqu'a maintenant en attendant la réfection du château( ancien Mouhafadha en ruine fortement délabré) ,il est actuellement President FLN de la Commission Investissement de l'APW de SBA,Docteur en Medecine et Diplome de 3e Cycle (doectorant/These sur évolution des institutions algeriennes depuis 1976) de Sciences Politiques(Montpellier France) ancien President de l'Union Medicale Algerienne (UMA) de Saida,Ancien Medecin du Conseil Regional de la Securite soociale (CASNOS /SBA)et ancien deputé (2007/2012) il a déposé comme tout le monde son Dossier à la Kasma2/SBA militant depuis 1976 Comite de la Charte nationale avec le Mouhafedh le défunt Ouhibi Abdelaziz et son adjoint le defunt Benmerzouga Hamid (ORAN a été sur la liste APW d'Oran FLN 1991decennie noire) natif de Sisef 2e Daira de Sidi bel abbes et jouit d'une aura coinsiderable au sein de ses concitoyens et a toujours milité en faveur du Programme de Monsieur le President de la Republique Abdelaziz Bouteflika dasn son action politique (deux mandats APW et un Depute FLN) ...pour information utile à notre Parti.

Slimane 13/02/2017 11:44

Il parait que Khouildi est en 2eme position. la commission va certainement le valider ? il remplit les conditions. Docteur en droit, soutien à Benflis, à Belkhadem, à Saidani et maintenant à Ould Abbès. Parfait militant FLN. Lorsque Saidani est venu à Aflou, Notre mouhafed d'Aflou a organisé une fantasia avec des goums et du Baroud. Il a même tenté d'inviter Abdallah Menai. pour animer la hafla et faire plaisir à son SG. Pauvre peuple déshérité.

Abdallah 11/02/2017 15:14

Essalem,
Hadj Ali a raison. Belkhadem n'a rien fait à Aflou. Il a défendu Khouildi car il a la chkra. Il a gardé Sahli le PEM parce qu'il a la chkra. Il a été cynique en soutenant la candidature d'une femme qui était impliquée dans une affaire de vols à la pharmacie centrale. Son mari est un repris de justice. L'ancien maire défendu par Belkadem (Mourdjani) est un repris de justice. .L'ancien député sahli , qui grâce à Belkhadem a fait deux mandats. Il n'a rien fait en 10 ans sauf ramassé de l'argent. Il passe son temps dans le magasin de son cousin Aissa. Je me rappelle aussi pendant la surveillance du Bac . Le député Khouildi recevait les sujets de certains surveillants malhonnête. IL a obtenu le bac par le traffic au sus et au vue de tout le monde.Sahli le sénateur est archi millionnaire. en 1978, il était PEM (professuer moyen).
Alors, le nouveau SG Ould Abbès, ferra certainement mieux que Belkhadem. Sauf s'il laisse les Khouildi et les Sahli, dans ce cas , c'est la grande CHKARA assurée.
N'oubliant pas le RND, leur député est SAFI. lui n'a pas de Chkara ??? tu parles. il est aussi entrepreneur avec son frère. De simple agent de bureau, il est devenu millionnaire. on a même pas besoin de prouver. Pauvre Aflou, plutôt pauvre peule d'aflou. En plus de la misère climatique et sociale nous subissons la dictature de la chkara. j'ai oublié même l'actuel président de l'APC est un repris de justice. le comble , ils passent toujours à travers les mailles ou le piston? Nous n'avons pa de moyen d'influence que d'écrire sur cet espace à Si Ould Abbès. Propose un jeune formé, patriote, intègre . En cas d'enrichissement, au moins on répartit l'argent du peuple à un autre membre de ce peuple. Mais si on laisse Sahli ou Khouildi, ils ont tellement de CHKARA ils vont creuser des MATMOURA pour stocker l'argent ??

Hadj Ali 09/02/2017 12:16

Bonjour,
Pourquoi à Aflou wilaya de Laghouat, les candidats au législative sont toujours les mêmes. Belkhadem, a proposé des entrepreneurs comme Khouildi ou Sahli.
Cette année le SG Ouled Abbès risque de valider, comme à l'accoutumé Sahli ou Khouildi. Pour le RND, laissons les choses à leur place.
Bien cordialement,
Hadj Ali

Abdou 03/02/2017 18:58

Lettre ouverte à Mohamed Alioui. Secrétaire général de l'Union nationale des paysans ...
Il parait que vous avez déjà fait ingérence dans la Wilaya de Bouira lors des élections législatives de 2012 où vous nous avez fait parachuter de force : Ould Hocine Cherif , Nouri Mohamed et Remili Mohamed . Cette fois-ci , nous avons à vous aviser que vous n'avez aucun droit de prévoir le destin de notre Wilaya . Vous êtes averti si vous venez à Bouira , vous risquez de payer gros vos complots contre notre Mouhafdha . Nous , nous savons qui tu es es ? Il viendra le jour où nous vous dirons qui tu es ?Pire encore , toute la Presse Algérienne sera alerté à inscrire en lettres de merde '' Le Nom d'Alioui '' - Ceux qui te connaissent nous ont déjà dit qui es-tu . Laisse Bouira en Paix . Laisse nous tranquille . On en a marre des zigotos comme toi - Des analphabètes qui dirigent notre grand pays ... Ya Alioui - Laisse Bouira en paix ...

Abdou 01/02/2017 15:49

Groupe d’habitants sympathisants
Et adeptes de la ligne de conduite du FLN Bouira, le 01-02-2017
Bouira

Objet : rapport de majorité,
Monsieur le secrétaire Général du FLN
Avec l’honneur que nous avons, en tant que fils de chahid, fils de Moudjahidines , sympathisants, et militants sincères ayant activer que pour le bien être du Parti FLN ou le mouvement révolutionnaire et garant de l’Algérie indépendante et libre , légués par nos valeureux chouhadas , nous avons à nous adresser directement à votre compétence de premier de ce Parti historique et activant que pour assurer la continuité révolutionnaire dans l’Algérie des braves , pour dénoncer que lors de ces échéances électorales beaucoup d’opportunistes ayant déjà détruit le Parti , se démarquent pour trouver une autre place pour faire main basse sur notre destin .
Notre volonté à vous prévenir commence par vous donner la liste de tous ces opportunistes , actifs au FLN après avoir trainer la patte partout et dans chaque Parti – Ces gens-là , sont carrément rejetés par toute la société de la willaya de Bouira et leur présence au FLN a fait fuir beaucoup de sympathisants , notre présente tend à éviter une débandade au FLN dans la Wilaya de Bouira om les Noms de ce qui suivent sont déjà considérés comme ^persona non grata à éliminer d’avance , il s’agit de :
- Faire une liste de personnes propres car le RND en tant qu’adversaire n°01 vient de proposer en tête de liste, le secrétaire général du Parti –Bouira, un docteur connu qui pourrait faire mal au FLN. De fait, il faut le contrecarrer par la proposition d’une personne honnête et surtout lettré (Bagages universitaires) car ce Monsieur est supposé être soutenu par le responsable des Moudjahidines (Mr . ABDI Salah – Un caméléon qui dispose déjà de plusieurs biens mal acquis et faites une enquête).
- On entendu dire que Mr. Kara est susceptible d’être proposé en tête de liste – Une initiative qui pourrait faire payer gros le FLN. Il s’agit d’un individu qui ne cherche que ses intérêts, et puis il a déjà passé comme député sans jamais faire quelque chose. Nos militants le savent et savent aussi que c’est un fauteur de troubles.
- Pour ce qui est des quatre (04) députés actuels, ce sont des gens opportunistes, proposés par Abdelaziz Belkhadem au temps du FLN en état de faiblesse et surtout concentré à utiliser que le Choukara.
- REMILI Mohamed ex-militant du FIS, aujourd’hui militant du FIS que cela avait fait pleurer des milliers de militants du FLN. A faire dégager au plus vite.
- Cherif OULD HOCINE : Ex- Militant de l’ANR, un opportuniste sans foi ni loi et connu pour ingratitude et toute sorte de corruption – Un rejeté de la société. A faire dégager au plus vite.
- Hakim HADJAR, Farid BAKIRI, des opportunistes, l’un que peu lettré et l’autre un analphabète avéré, incapables d’avoir les voix de leurs propres familles.
- Pour ce qui est du cas de Gharbi Bahia Djamel, Dani Ahmed, sont déjà passés à être élu et sont considérés comme des poupées par tous les militants du FLN.
-AHMED Oumar Amar, il est natif de Médéa sans aucune relation ni de près ni de loin avec Bouira . Pourquoi est-il parachuté dans notre Wilaya ? En conclusion, il est de votre devoir en tant que notre chef de recommander à Messieurs Bougouttaya Sadek et Djemai Mohamed de laisser Bouira en paix car leur ingérence directe a déjà fait bouillir la Mouhafadha. La Wilaya a ses propres fils à garantir son destin et que chacun d’eux, lui est préférable d’aller piocher du côté de sa willaya natale ( A vous informer qu’ils vont risquer d’être tabassés ) . Pour ce qui est de Monsieur Ahmed Boumahdi, il est déjà passé à Bouira pour nous dire que nous aurons 07 (sept) sièges. Donc, Nous lui dirons, il est difficile de rendre les loups innocents car avec Kara et Ould Hocine et la compagnie des troubadours vont nous faire payer cher. Monsieur le secrétaire général si le complot se poursuit avec ses personnes citées nous mordront la poussière, ce qui va nous pousser à ne pas participer au scrutin. Nous voulons des personnes propres. On en a marre de : Kara, ; Ould Hocine , Remili et les nouveaux venus Bakiri , Hadjar , Oumar , Gharbi Bahia et Dani – Des mal aimés que tous les habitants de Bouira , rejettent avec force – Tout bonnement de la racaille.
Nous nous associons à toute initiative que vous proposez vous-mêmes car nous vous soutenons avec sincérité et reste à comprendre que vous êtes notre secrétaire général , Moudjahid , ancien Docteur du FLN , plusieurs Ministres et un homme intègre que nous respectons depuis longtemps .

Belkacemi 21/01/2017 14:57

J'étais un ancien du FLN maire d'une commune à la wilaya de Bejaia, actuellement professeur en France,j'attire votre attention sur la nécessite, de travailler pour l'unité du pays au moment où le monde a connu et connaîtra de grands bouleversements, être très vigilant à toute tentative de déstabilisation d'où qu'elle vienne doit rester une priorité pour le FLN, je reste à votre disposition pour apporter ma contribution idéologique comme je l'ai toujours fait par le passé tout en souhaitant pour l'Algérie un avenir couronné de succès.

Sekkal Zohir 17/01/2017 11:20

Monsieur le SG du FLN je vous félicite pour votre élection à a tête de FLN de la part d'un ancien collègue du CNT.J'ai apprécié votre volonté de combattre la Chkara.Le meilleur moyen est de comencer par limiter le nombre de députés et sénateurs.Deux députés par wilaya et un sénateur par wilaya..Les fonctions de députés et sénateurs doivent devenir bénévoles les membres de ces deux chambres seront en position de détachés de leurs institutions respectives et à la fin de leurs mandats retourner à leurs institutions d'origine.S'il y a tant de candidats aux élections législatives c'est justement pour les avantages que cela implique sans compétences particulières pour la grande majorité.La chkara est donc dans l'imtiyazat qui constitue la future chkara du candidats.Avec la réduction des membres des deux chambres le pays fera des économies substantielles et ne se présenteront aux élections que ceux qui veulent du bien pour le ays et pas uniquement leurs biens personnels.Vous avez parlé de CV il est temps que nos futures députés et sénateurs soient au moins de niveau universitaire il s'agit de pouvoir maîtriser des notions pour faire sortir notre ays du marasme et être en mesure de proposer des idées sur la transition énergétique ,les programmes scolaires ;économiques,de santé ;de recherche scientifiques...à l'image de ce que nous voyons ailleurs .On ne se présente as à un poste élevé si on n'est pas capable d'avoir un programme de sortie de crise.Si vous arriver à mettre en oeuvre ces modestes propositions vous ne serez plus assailli par ces innombrables prédateurs qui ne se révelilent qu'à la veille des élections.Il y a environ 100 fois plus de candidats que de postes à pourvoir s'il y avait autant de patriotes dans notre pays on ne serait pas au niveau de la chkara.Pour la représentation des citoyens de divers horizons il y a les syndicats des travailleurs ,des paysans ,des commerçants ... on ne peut mettre n'importe qui députés ou sénateurs! .En rendant les fonctions législatives bénévoles vous n'auraient que les citoyens qui viendraient pour trouver des solutions pour le pays sans sacrifier leurs revenus puisqu'ils sont en position de détachement chacun avec son salaire de fonction.

BOUHEMBEL 30/12/2016 15:01

Je dis qu'il grand temps que le F.L.N.retrouve ses militants de la première heure, les vrais et sincères militants qui sont restaient fidèles au F.L.N. depuis 1962 a ce jour,il faut que les arrivistes et sahbs chakara quittent notre parti, on les connait tous ils sont au comité central et au bureau politique.Y a ceux qui nous ont posé de gros problèmes lors des élections de 2004, car ils soutenaient totalement et avec acharnement un autre que l'actuel Président et maintenant ils se trouvent par miracle membre du bureau politique, ils sont aussi a l' A.P.N.Je le dit et le redit les vrais et sincères militants sont marginalisés depuis 2003 et ils trouvent toutes les portes fermées devant eux.Il est grand temps que notre parti retrouve ses origines et qu'il ferme la porte aux aventuriers et ceux qui tiennent le bâton par le mieux.Ces gens qui ne reculent devant rien pour obtenir des privilèges grâce au F.L.N.

Nakib Abdelkrim 10/12/2016 16:36

Je regrette de tous mon cœur l'ère du défunt Houari Boumedienne , il est mort comme un simple citoyen les poches vide, il était vraiment honnête Durant son règne que je n'arrive pas à oublié j'étais un militaire..

halima 04/10/2016 16:30

comment inscrire au FLN stp

MIHOUBI 11/06/2016 22:51

Mihoubi Amar Source TSA
Un ex-officier du Mossad confirme la relation entre les «séparatistes» algériens et les services israéliens
Dans un livre paru aux Etats-Unis, et intitulé Periphery: Israel’s Search for Middle East Allies (Périphérie : Israël à la recherche d’alliés au Moyen-Orient), l’ancien officier des services secrets israéliens, Yossi Alpher, a révélé que le Mossad a bien noué des relations avec des berbéristes d’Algérie et du Maroc, afin de maintenir ces pays sous pression.
Un travail qui entre dans le cadre de sa stratégie dite la «doctrine des périphéries», avec pour objectif à long terme le «dés-endiguement géopolitique» de l’Etat hébreu. L’officier israélien confirme par-là les relations entre le porte-voix du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, Ferhat Mehenni, avec les services de renseignement israéliens.

mérabet 04/06/2016 21:25

Traditions prophétiques à propos des Amazighs par Y.Mérabet
En présentant des traditions prophétiques à propos des Amazighs, nous ne souhaitons pas polémiquer sur la vérité historique de ces événements mais de les situer dans le contexte de l’affrontement de différents courants religieux et des légitimités dans l'Afrique du Nord. Même si elles n’ont pas pu s’imposer dans l’histoire médiévale maghrébine et contribuer à édifier des mouvements se réclamant d'une prise de conscience solide de l'amazighité, ces traditions ont produit une littérature destinée à asseoir une origine textuelle à l’action politique des Berbères.
Ces traditions sont produites dans le contexte des justifications diverses qu’opposaient les Kharidjites nord-africains aux tenants de l’idéologie califale classique prônée par les Omeyyades. Cette idéologie, ne voulant pas ouvrir le champ de la concurrence politique aux non-arabes, reposait sa théorie à propos du Califat sur des considérations généalogiques. Le Calife ou commandant des croyants ne peut être qu’un Arabe koraïchite. Face à cette théorie inadaptée à l’extension universelle du message religieux, un mouvement contestataire, en l’occurrence le mouvement kharidjite, est né depuis la première moitié du premier siècle de l’hégire. Ce mouvement, et en dehors des circonstances particulières qu’ils lui ont donné naissance, occupe une position radicalement opposée. Le kharidjisme postule que tout musulman, moralement et religieusement irréprochable, est capable d’être élevé au titre d’émir des croyants, " fut-il même un esclave noir. " Il ouvre, de fait, la voie à tous les prétendants au pouvoir parmi les populations périphériques et marginales converties à l’Islam.
Qu’en est-il alors de leur apparition en Afrique du nord ? Les chroniqueurs médiévaux racontent que juste après le retour de Musa ben Nusayer à Damas, certains chefs de confédérations tribales amazighes, convertis à la doctrine kharidjite, appelèrent à la révolte contre les gouverneurs exacteurs omeyyades. Musa ben Nusayer, l’un des premiers gouverneurs arabes de l’Afrique du Nord, fut en effet interpellé pour lui substituer Abdallah ben Habhab. Ce dernier, ayant été commandité par le représentant du califat en Égypte et en Ifriqiya de lever sur les populations nord-africaines des impôts réservés aux populations soumises sans conversion, a ordonné de ne pas ménager les biens des Nord-Africains, de prendre les plus belles de leurs filles afin de les adresser aux palais de Damas et de placer les populations autochtones, contrairement aux Arabes, aux premiers rangs de l’armée pendant les batailles. Cette politique a suscité la colère des populations autochtones. Ces dernières n’ont pas tardé à dépêcher une délégation à Damas pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la politique mise en œuvre. Et malgré les avertissements incessants des premiers kharadéjites, ayant infiltré le territoire, sur la complicité du Calife et des gouverneurs, les Amazighs ne voulaient pas rejeter l’allégeance avant de mettre au courant le Calife et de savoir son attitude à l’égard du comportement illégal de ses gouverneurs. En effet, ils ont envoyé une délégation à Damas. Celle-ci n’ayant pas été reçue par le Calife, se rendit au Maghreb et la région entra en guerre dès 122 de l’hégire (739/40). Les révolutions, animées par des chefs locaux convertis à la propagande kharidjite, secouaient la région. Maysara, que l’on trouvait à la tête de la dite délégation, déclara la guerre contre les gouverneurs arabes. Soutenu par les tribus Miknassa et Burghwata, il s’empara de Tanger et de Sous après avoir tué leurs gouverneurs ‘Umar ben ‘Abdallah al Muradi et Habib ben Abi ‘Ubayda. Ce fut donc le début de la révolte kharidjite. Elle comportait deux ailes, une modérée représentée par les Ibadhites et une autre, transformée en une forme de syncrétisme, a pris forme d’une version maghrébine de la doctrine yazidite apparue en Iran.
Les Ibadhites ont réussi à constituer leur premier Imamat dans la Tripolitaine. Il s’agit de l’Imamat d’Abu al Khattab. Après sa destruction par l’armée abbasside en 144 de l’hégire, les Ibadhites se retirèrent vers le Maghreb central et précisément à Tahert. Ainsi, Abeddarhman ibn Rustum fonda la ville qui portait le même nom (actuelle Tyart) et l’Imamat des Rustumides. Cette dernière fut reconnue par tous les Ibadhites nord-africains et même ceux de Basra et de l’Orient. En voulant asseoir leur légitimité politique et religieuse, ils étaient dans l’obligation de reconnaître la spécificité ethnique du territoire de leur installation. Ainsi, ces derniers, qui refusaient de reconnaître aux Koraïchites la propriété inaliénable de l’Imamat, cherchaient à reconstruire, à partir des textes religieux, une généalogie légitimatrice. C’est ainsi qu’ils ont rapporté des traditions du prophète de l’Islam Mahomet recensant les faits nobles des Amazighs. Elles traduisent cette volonté de valorisation. En fait, Ibn Sallam, le premier historien ibadhite nord-africain (contemporain des Rustumides (777/909), il est mort après 883), après l’évocation de la bataille de Tawargha qui a consacré la destruction de l’imamat de la Tripolitaine en 144, rapporte du prophète des traditions qualifiant les Amazighs de vénérables et de sauveurs de la religion. En marge de leur valeur psychologique de consolation, les traditions prévoient un avenir glorifiant à la doctrine en s’appuyant sur les tribus amazighs, vénérées du prophète, ces traditions, dont il est difficile de soutenir une origine fiable, expriment la volonté des Amazighs de se positionner dans le champ religieux et de se doter d’une affiliation discursive à l’intérieur de la tradition religieuse. Rapportées spontanément, elles révèlent la nécessité historique de la fabrication d’une légitimité textuelle. Et par-delà, l’inscription de l’amazigh dans les projets d’identification doctrinale et culturelle.
Après Ibn Sallam, d’autres chroniqueurs ibadhites ont, sans contestation, approuvé la légitimité de leur action à partir de l’existence de ces traditions. Aftayash (m. 1914), l’un des derniers auteurs ibadhites, adopte cette version des faits. Et par un ajustement de mémoire, il retrouve sa place dans la toile du fond de la légitimation religieuse des Amazighs auxquels appartenait l’auteur. La version française que nous présentons de ces traditions est la confrontation de deux références. La première est la traduction faite par E. Masquéray de la Chronique d’Abu Zakariya (Alger, 1879). La deuxième est tiré d’un mémoire de DEA préparé par Brahim Cherifi sur la Risala du Cheikh Aftayach (Université Paris VIII, Département d’anthropologie et de sociologie du politique, 1996).
Première tradition
Nous avons appris qu’un jour, un Berbère se présenta devant ‘A’isha, mère des croyants (que Dieu l’agrée); elle était assise et entourée des principaux muhajirin et ansar (émigrants et auxiliaires). ‘A’isha se leva de son coussin et l’offrit au Berbère, faveur qu’elle n’accordait pas à son entourage. Les Mouhajirin et les ansar se retirèrent irrités. Le Berbère consulta ‘A’isha sur un point de religion et se retira. Alors ‘A’isha fit revenir ses fidèles l’un après l’autre de leurs maisons. Quand ils furent réunis, elle leur dit :
Vous m’avez quittée avec colère, pourquoi cela ?
Un d’eux répondit :
Nous étions irrités contre vous à cause de ce Berbère. Nous le méprisons, lui et son peuple, et vous lui avez fait plus d’honneur qu’à nous et à vous-même.
‘A’isha dit alors :
Je lui ai fait honneur plus qu’à vous et à moi-même, à cause des paroles prononcées sur eux par l’envoyé de Dieu (que sur lui soit le salut). Connaissez-vous un tel le Berbère ? Assurément Or j’étais un jour assise avec l’envoyé de Dieu, quand ce Berbère vint à nous, le visage pâle et les yeux caves. L’envoyé de Dieu le considéra et lui dit : " que t’est-il arrivé ? Es-tu malade ? Tu m’as quitté hier le teint animé des couleurs de la santé, et maintenant tu as l’air de sortir de tombeau " " Ô l’envoyé du Dieu, dit le Berbère, j’ai passé la nuit dans une peine cruelle. " " Et quelle est cette peine cruelle ? "Le Berbère dit : " vous m’avez regardé hier avec insistance ; j’ai craint que quelque verset de Dieu fût descendu sur vous à mon sujet. "Le prophète lui dit : " En effet je t’ai regardé hier avec insistance, à cause de Gabriel (que sur lui soit le salut). Gabriel est venu vers moi et m’a dit : " Ô Muhammad, je te recommande la crainte de Dieu et les Berbères. " Je dis à Gabriel :" Et ces Berbères que sont-ils ?" Il répondit : " C’est le peuple auquel appartient cet homme. Il te désigna, et je te considérai. " Je dis alors à Gabriel : " quel sera leur rôle ". Il me répondit : " Ce peuple vivifiera la religion de Dieu quand elle sera morte et la renouvellera quand elle sera usée. " Gabriel ajouta : " Ô Muhammad, la religion de Dieu est une créature parmi les créatures. Sa patrie est le Hijaz, elle a pris naissance à Médine. Née faible, elle se développera et grandira jusqu’à ce qu’elle soit puissante et glorieuse, elle donnera des fruits comme en donnera un arbre ; puis elle tombera. Or la tête de la religion du peuple de Dieu tombera dans le Maghreb ; et quand un arbre tombe, on ne l’en relèvera pas en le prenant par le milieu ou par les racines, mais par la tête. "
Tradition 2
Nous avons appris que ‘Umar ben el khattab (que Dieu l’agrée) reçut un jour une députation de Berbères que lui envoyait ‘Amr ben el ‘As. Ils avaient la tête et le visage complètement rasés. ‘Umar ben el khattab leur dit : Qui êtes-vous ?
Ils répondirent : Nous sommes des Berbères louata.
‘Umar demanda aux assistants : Quelqu’un de vous connaît-il cette tribu parmi les tribus arabes ?
Non, dirent-ils, nous ne connaissons pas cette tribu.
Alors, El ‘Abbas ben Merdas el Selmi, dit :
Émir des croyants, je connais ces gens-là. Ce sont des fils de Ber Ben Qais. Qais avait plusieurs enfants, un d’eux s’appelait Ber Ben Qais. Ce Ber Ben Qais avait un caractère difficile et emporté. Il commit plusieurs meurtres, et se retira dans le pays des Berbères. Sa prospérité s’y multiplia, et les arabes dirent : " ils berbérisent" pour dire ils se multiplient.
‘Umar ben el khattab se tourna vers eux. Or, ‘Amr ben el ‘As avait envoyé avec eux un interprète chargé de traduire leurs paroles s’ils étaient interrogés par ‘Umar ben el khattab. Ce dernier leur demanda pourquoi leurs visages et leurs têtes étaient rasés. Ils répondirent :"notre poil avait poussé quand nous étions incrédules, nous avons voulu le changer en entrant dans l’islamisme"
‘Umar dit : Avez-vous des villes dans lesquelles vous habitez ?
Ils dirent : non
Avez-vous des lieux fortifiés dans lesquels vous gardiez vos biens ?
Ils dirent : non
Avez-vous des marchés sur lesquels vous fassiez des échanges ?
Ils dirent : non.
Alors ‘Umar ben el khattab se prit à pleurer, et l’assistance lui dit : Quelle est la cause de tes larmes, émir des croyants ?
Il répondit :
Ce qui me fait pleurer est une parole que j’ai entendue de la bouche de l’envoyé de Dieu (que le salut soit sur lui), le jour du combat de Honin. Les croyants pliaient. Je me tournai vers lui, et je me pris à pleurer. Il me dit :" Pourquoi pleures-tu, Ô ‘Umar. " Je répondis : " Je pleure, Ô prophète de Dieu, à cause du petit nombre de ces musulmans et de la multitude des infidèles réunis contre eux. " Alors, l’envoyé de Dieu dit : " Ne pleure pas ‘Umar, Dieu ouvrira à l’Islam une porte du côté du Maghreb ; il lui suscitera un peuple qui le glorifiera et humiliera les infidèles, peuple craignant Dieu et voyants, qui mourront pour ce qu’ils ont vu. Ils n’ont pas de villes qu’ils habitent, ni de lieux fortifiés dans lesquels ils se gardent, ni deux marchés sur lesquels ils vendent. " C’est pourquoi je viens de pleurer, car je me suis rappelé la parole de l’envoyé de Dieu, et les mérites qu’il a attribués à ces Berbères.
‘Umar les envoya à ‘Amr ben el ‘As, et lui recommanda de leur donner les premiers rangs dans son armée, et de les traiter avec honneur. En effet, ‘Amr ben el ‘As les honora, et toujours ils prétendirent à être favorisés et placés aux premiers rangs de l’armée, et ils demeurèrent avec ‘Amr ben el ‘As jusqu’à la mort de ‘Utman ben ‘Affan. Or, comme les paroles citées plus haut ont été dites devant une réunion de gens du Maghreb par la bouche même de ‘Umar ben el khattab répétant les paroles de l’envoyé de Dieu, nous espérons qu’elles désignent particulièrement les compagnons de l’œuvre, et que ce sont eux qui en méritent la faveur.
Tradition 3
Nous tenons d’un homme de la postérité d’Abou Bakr que ‘Ali ben Abi Talib a dit :
Ô gens de la Mecque, Ô gens de la Médine, je vous recommande par-dessus tout Dieu et les Berbères ; car ils vous apporteront la religion de Dieu du Maghreb, quand on l’aura corrompue ici ; c’est d’eux que Dieu parle dans son livre, quand il dit : " Ô vous qui croyez, il s’en trouve parmi vous qui renient toute religion. Certes, Dieu suscitera d’autres hommes qu’il aimera et qui l’aimeront. Humbles envers les croyants, et fiers envers les infidèles, ils combattront pour la foi et ne craindront pas le blâme. Dieu accorde sa faveur à qui lui plaît. "Et ils ne tiendront compte de personne ni de rien, sinon du respect dû à Dieu.
Le descendant d’Abou Bakr a dit encore :
Quant vient l’heure de la bataille, on combat : nous, les Arabes, pour des dinars et des dirhems, mais les Berbères, eux, combattent pour la religion de Dieu, afin de la faire triompher.
Il fait remonter la tradition suivante à Ibn Mas’ud : À la fin de son pèlerinage, le prophète dit :
Ô gens de la Mecque, Ô gens de Médine, je vous recommande la crainte de Dieu et les Berbères, car ceux-ci vous apporteront du Maghreb la religion de Dieu. C’est eux que Dieu prendra en échange de vous, car il a dit : " Si vous tournez le dos, Allah vous substituera un peuple autre que vous qui ne sera pas semblable à vous. "J’en jure par celui qui tient en ses mains l’âme d’Ibn Mas’ud, si je les atteins, je serai plus obéissant envers eux que leurs esclaves et plus proche d’eux que leur couverture, c’est-à-dire leurs vêtements".
Tradition 4
On rapporte que ‘A’isha (que Dieu l’accueille dans sa miséricorde) vit un jeune garçon dont les cheveux étaient tressés des deux côtés de la tête et était beau et élégant. Elle dit :
De quelle tribu parmi les nations est ce garçon ?
C’est un Berbère, lui répondit-on.
Les Berbères, reprit-elle, savent accueillir les hôtes, frapper avec le sabre et brider les rois comme on bride les chevaux.
Réf :Afulay
Association Algérienne des Relation Internationales, Alger

Sakina bentini 28/05/2016 15:24

Le crime était presque parfait
Chakib Khalil blanc comme neige Par Y.Mérabet*

L'opinion publique victime de la propagande et l'intox étrangères et locales.

Le dossier est bien vide sur le plan du contenu tandis que sur le plan de la forme et de la procédure c’est une hérésie judiciaire, une monstruosité tendant à neutraliser l’homme afin de le chasser du pays.
Deux choses méritent réflexion:
– A qui profite l’éloignement de Chakib ?
– L’impact sur la crédibilité du pays de ce scandale monté de toutes pièces.
Et d’abord un mot sur le montage procédural :
Le 12 Aout 2013, alors qu’il se préparait à partir en vacances au Portugal, le procureur général près de la cour d’Alger, Belgacem Zeghmati reçoit un appel de Mohamed Amara, directeur des affaires pénales au ministère de la justice ( installé à ce poste par Ahmed Ouyahia du temps où il occupait le maroquin de la justice) pour lui demander de se présenter d’urgence au cabinet du ministre de la justice Mohamed Charfi.
C’est alors qu’un petit comité, composé de Mohamed Amara, Belgacem Zeghmati et le chef de cabinet Samir Bourhil, concocte un communiqué de presse qui sera envoyé à l’APS alors que les médias ont été conviés à une conférence de presse le même jour.
Zeghmati Belkacem (proche d’Ouyahia et de Toufik) est informé par Mohamed Amara que le premier magistrat du pays, c’est à dire le président attend et va suivre en direct la lecture du communiqué de presse.
Les mandats d’arrêts à l’encontre de Chakib Khelil pour corruption, son épouse et ses deux enfants, pour blanchiment d’argent, sont établis le même jour de la conférence de presse sur réquisitions du parquet et sur instructions du général Mohamed Mediene alias Toufik ex chef du DRS, adressés à l’ex ministre Charfi.
Celui la même, qui, après avoir suivi corps et âme son mentor Ali Benflis ex ministre de la justice et après avoir été débarqué une première fois du gouvernement, avait obtenu le poste de conseiller à la présidence grâce au même général Toufik.
Une fois le communiqué rédigé par nos trois compères, Charfi y ajoutera sa partition musicale et donnera la feu vert à son subordonné, qui debout devant les caméras ajustera sa cravate pour achever politiquement Chakib Khelil.
Le procureur général, en contact avec le juge d’instruction du pôle pénal, construira sa procédure-référé et fera fi du code de procédure pénale qui prévoit dans son article 573 :
« lorsqu’un membre du gouvernement, un magistrat de la cour suprême, un wali, un président de la cour ou un procureur général près d’une cour, est susceptible d’être inculpé d’un crime ou d’un délit commis dans l’exercice ou par l’exercice de ses fonctions, le procureur de la république saisi de l’affaire transmet le dossier par voie hiérarchique au procureur général près de la cour suprême qui désigne un membre de la cour suprême aux fins de procéder à une information. »
Le juge d’instruction saisi de l’affaire aurait dû transmettre le dossier au procureur général une fois qu’il avait constaté la qualité de la personne visée dans le dossier, en l’occurrence un ex membre du gouvernement d’autant que les dispositions de l’article 573 du code de procédure pénale sont claires dans le cas d’espèce.
Ce fameux article 573 du code de procédure pénale qui a été appliqué, rappelons le à l’ex wali de Bouira Benaceur nourredine et à l’ex wali de Blida Mohamed Bouricha.
Le procureur général près la cour d’Alger se devait donc de transmettre la totalité du dossier au procureur général près la cour suprême qui à son tour désigne un conseiller de la cour suprême qui procède à l’information (auditions et autres…). C’est donc ce conseiller membre de la cour suprême qui devient le juge d’instruction dans ce dossier qui sera géré par la cour suprême et non pas par un simple tribunal.

Ce magistrat aurait alors convoqué Chakib Khelil d’abord comme témoin, car même un magistrat doué d’une compétence hors du commun n’aurait pu réunir les preuves d’une inculpation de manière aussi rapide car nous sommes en présence d’une affaire de finance de contrats commerciaux complexes impliquant des législations de plusieurs pays ayant des systèmes économiques différents.

Le juge se serait fait assister d’experts chevronnés, il aurait été obligé d’entendre des témoins, des responsables algériens et étrangers etc… avant d’arriver à la manifestation de la vérité et pour le triomphe de la justice dans le respect du droit.

Malheureusement les événements, par le fait de forces obscures, ont pris une toute autre tournure. On voit qu’il y a là une violation de la loi par ceux là mêmes qui sont tenus de l’appliquer, de la respecter et de la faire respecter.
D’ailleurs, avant d’avoir prouvé la culpabilité de l’auteur des faits de corruption, on lance d’abord des mandats d’arrêts contre ceux censés avoir blanchi l’argent soi-disant mal acquis. Pour le cas d’espèce, la procédure suivie par les commanditaires de cette hérésie judiciaire est tout simplement aberrante et du point de vue du droit un non-sens, une absurdité.
Manifestement Charfi ne voulait pas se référer aux dispositions de l’article 573 du code de procédure pénale parce qu’une bonne application de ce texte aurait exigé du procureur général près la cour d’Alger qu’il adresse un rapport au procureur général près la cour suprême tout en informant bien sûr le cabinet du ministre ainsi que sur la procédure envisagée.
Ensuite la direction des affaires pénales après étude du dossier et consultation du ministre aurait instruit ce même procureur général de saisir le procureur général près la cour suprême lequel aurait désigné un conseiller de cette cour pour instrumenter le dossier.
Bien entendu cela aurait pris un mois peut être deux.
Mais le Généralissime n’en a cure de la procédure ; qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige, il voulait des mandats d’arrêts ce jour là contre la famille Chakib et point barre.
D’autant que le généralissime n’aurait pas apprécié et n’aurait pas été content : lui qui est habitué à jouer des matchs de foot sans goal en face de lui et à dribbler des joueurs consentants. Il fallait donc faire très vite.
Pour accélérer la manipulation, il fallait également -côté judiciaire- bousculer les juges italiens par des commissions rogatoires floues et très générales servies sur un plateau -côté services- et les saupoudrer de quelque lettre anonyme.
En un mot, qu’importe les moyens, même s’il fallait ternir l’image du pays et la crédibilité de ses institutions il fallait se débarrasser de Chakib Khelil et déstabiliser le Président Bouteflika pendant que Ouyahia se léchait les babines et lissait sa grosse et horrible moustache.
On peut donc affirmer qu’il y a eu une violation de la procédure et que le procureur Général près la cour d’Alger a bien commis une grave faute professionnelle et qu’il était tenu de respecter l’obligation de réserve et de ne pas se mêler d’une cabale politique en commettant un simulacre de justice même s’il avait reçu des instructions dans ce sens.
Mais une fois le communiqué diffusé, une fois la conférence de presse terminée, Charfi prépare l’artillerie lourde : en appelant le procureur général près la cour de Blida ainsi que le directeur des moyens du ministère pour préparer une visite, aux motifs d’inaugurer des réalisations, mais en réalité pour communiquer avec éclat sur l’affaire Khelil en lui donnant la même importance que l’affaire Khalifa Bank.
Il ne pourra finalement pas réaliser son fantasme, car alertées les plus hautes autorités du pays instruisent le premier ministre de ne pas donner son aval à ce coup monté.
Charfi, celui là même qui avait opté pour une barbe en 1991, du temps de la splendeur de l’ex FIS, alors qu’il était secrétaire général du ministère de la justice, rentrera chez lui une fois encore, la queue entre les jambes. Zeghmati le renégat sera relevé de ses fonctions alors que le généralissime sera chassé de sa tour d’ivoire en attendant que les trois auteurs de cette cabale soient traînés devant les tribunaux pour tentative de coup d’Etat rampant.
A aucun moment, ni le procureur général près la cour suprême, ni le premier président près la cour suprême de l’époque, ne relèveront cette inadmissible entorse à la loi et ne réagiront pour revendiquer la procédure.

Association Algérienne des Relations Internationales, Alger*

Sakina bentini 28/05/2016 08:29

Le document qui accable Ennahar TV Mercredi 18 mai à 10 h 16 mn Source de l’article Liberté-algérie.com

La chaîne de télévision Ennahar TV a publié sur son site un certain nombre de documents concernant le Groupe Cevital. Ces documents, censés accabler le patron du groupe, ne révèlent, en réalité, aucun acte illégal ou répréhensible. En revanche, le scoop est ailleurs. En effet, parmi ces documents, se sont glissées incidemment quelque quatre pages dignes d’intérêt. Car elles mettent à nu, de façon désormais irréfutable, l’existence de commanditaires et de donneurs d’ordre tapis dans l’ombre qui ont actionné cette chaîne dans le cadre d’un règlement de comptes contre Issad Rebrab. Nous reproduisons ci-après le contenu exact et intégral de ces quatre pages (dans un souci de préservation de l’honneur et de respect de la vie privée de certaines personnes citées dans le document, nous avons tenu à ne mentionner que leurs initiales.)
Cevital
Quelques pistes sur les dossiers épineux d’Issad Rebrab, DG/Cevital. D’abord, il faut l’attaquer sur les questions morales pour dresser le tableau car il insiste sur Cevital entreprise citoyenne :
1- Rebrab est un menteur professionnel. Il passe sa vie à faire des effets d’annonces.
Annoncer des chiffres faux surtout que personne ne vérifie. Par exemple : faire un montage vidéo sur toutes ses annonces de création d’emploi. Si on fait l’addition de toutes ses déclarations sur la création d’emplois on arrive à plus de 3 millions d’emplois fictifs.
2- Le cœur de son business c’est Béjaïa. C’est là où il faut frapper. La raffinerie et la distribution. Malik, son fils, tient un grand réseau de grossistes (tous islamistes) dans la distribution des corps gras et sucre. Ils ont des centaines de faux registres du commerce et personne ne vérifie car il a acheté tout le monde sur place. (La Gendarmerie nationale de la 5e Région militaire a ouvert une enquête).
3- En outre, au niveau du port, il viole les règles de l’environnement. Sonatrach a dénoncé l’extension des quais de Cevital. Rebrab a négocié avec Cherif Rahmani pour avoir les actes de conformité de l’environnement que sa raffinerie ne menace pas le port. Faut voir avec l’ex-ministre de l’Environnement, Mme Boudjemaâ, qui connaît bien le dossier et qui ne voulait pas signer. Un des plus gros problèmes de pollution de Béjaïa. Si l’État applique la loi, le site doit, soit fermer, soit appliquer les normes environnementales.
– P-DG du Groupe et du CA : Issad Rebrab
– Ahmed Nemmar : vice-président du Groupe
– Salim Rebrab remplace Malik Rebrab à la filière agroalimentaire Cevitalagro-Supermarchés Uno-raffinerie Béjaïa et sucre
– Pôle industries : Malik Rebrab qui fait office de président par intérim, gère les filières MFG-Brandt-Oxxo à l’international.
– Pôle mécanique service : Omar Immobis/immobilier + Fiat + Hyundai
– Linda Rebrab : gère le pôle commercial ventes et achats de matières premières.
Seule nouvelle nomination, S. D. comme attachée de communication du Groupe (fille d’un ancien ambassadeur algérien en Allemagne)
Recrutement de harkis
S’intéresser au recrutement de Mme C. T. H., fille de harki et c’est la future RH du groupe Cevital. Administrateur du Fonds de mémoire pour les harkis. Elle a travaillé 6 mois à Cevital. Son frère, M. H. vient de rejoindre le groupe comme DG des projets et de la stratégie. Il a travaillé 6 mois également. Rebrab les a limogés avant que le scandale n’éclate.
Le dossier sucre
Actuellement, Cevital organise la pénurie en créant la tension sur les grossistes. Le but de l’opération pour Cevital est de reconstituer sa trésorerie (son cash) sur le dos du marché en captant les quantités alors que le sucre s’envole à + 50/60% sur le marché algérien alors que les cours internationaux se sont effondrés. S’intéresser également au bureau trading de sucre installée en Suisse qui est dirigé par Salim Rebrab et son épouse chinoise de Hongkong, L. P. Y. (voir les deux fiches de l’épouse de Salim, L. P. Y).
La question : cette dame est cadre salariée en Algérie et dirige une compagnie en Suisse !! Comment est-ce possible. “Racham Hmida laâb Hmida”. Cevital achète le sucre à lui-même à travers le bureau de Trading Skor International SA.
Que font les autorités ? les impôts ? Cevital a créé une centrale d’achat de sucre au Brésil (que visite actuellement Issad Rebrab) qui vend le sucre roux à Cevital via son propre bureau en Suisse. Sur toute l’opération Brésil-Suisse-Algérie, c’est Cevital qui contrôle la chaîne et se facture à elle-même !!!
Usine Fagor
Au niveau de l’usine Fagor de Sétif, les techniciens sont étonnés de la polémique avec le ministre de l’Industrie, Abdesselam Bouchouareb sur l’importation de machines usagées alors qu’ils ont reçu du matériel neuf qui est déjà installé et prêt à l’emploi. Ils soupçonnent une attaque politique.
Le dossier MFG
Examiner les aides et subventions de l’État (accordé à l’export) car les valeurs à l’exportation de MFG/Cevital sont fausses.
Les aides à la production sont dénaturées car en bout de ligne de production du verre plat, les ouvriers de l’usine ont instruction de le casser en petits morceaux et le réinjecter pour en faire des plaques. MFG change ainsi les numéros de production.
L’usine MFG de l’Arba est, elle-même, réalisée sans permis de construire.
La question : où est le permis de construire ? L’usine actuelle est sur des terres agricoles ? Voir avec le ministère de l’Agriculture par quel miracle il a obtenu ce foncier agricole ! L’usine de verre plat de l’Arba est illégale. Voir avec l’ex-wali de Blida, Hocine Ouadah qui connaît le dossier !
Le dossier Samsung/Samha
Importation des télévisions cathodiques issues des stocks Samsung (10 à 20 $ l’unité) et revendues par la filiale Samha/Cevital entre 100 et 150 $.
Cevital a acheté un écart de stock qui correspond à 40 ans en termes de volume. Une transaction qui aurait permis de transférer plus de 40 millions de dollars à titre de transferts de devises.
L’actuel DG de l’ENI Bel-Abbès, M. Berekla connaît parfaitement le dossier lorsqu’il était en poste à Cevital/Samha.
Le dossier Oxxo
Fausses commandes d’importation des menuiseries PVC de son usine Oxxo rachetée en France (dans la circonscription électorale de l’ex-ministre Arnaud de Montebourg). Surfacturation sur la valeur. Complicité au niveau des douanes, notamment au niveau du contrôle du parc sous douane de Cevital qui se trouve à l’Arba sur les dédouanements (conteneurs vides). À signaler que l’usine Oxxo de Bordj Bou-Arréridj est installé sans permis de construire !
Le dossier du foncier
Litige sur le foncier acheté à Bouira, terrains agricoles à El-Hamiz, où le sol a été bétonné. Autre litige, Omar Rebrab, concernant 5 000 hectares rachetés chez Daewoo mais sans acte du Cneru.
L’avocat de Cevital en France
L’homme important dans le dispositif français de Cevital est l’avocat, F. B., dont le cabinet est domicilié à 17 avenue des Champs-Élysées et qui s’occupe de tous les dossiers français du groupe d’Issad Rebrab. On évoque un paiement de l’ordre de 125 000 euros de Rebrab, via cet avocat, à un conseiller de l’Élysée de François Hollande afin que Rebrab obtienne (ou achète) le “privilège” d’être reçu à la présidence française en compagnie d’hommes d’affaires internationaux de renom. Il a été reçu 2 minutes par Hollande en octobre 2014. Voilà les premières pistes, le dossier Pombino Italie, investissements en Afrique, fonciers, et spéculation vont suivre…

Sakina bentini 28/05/2016 08:28

Le document qui accable Ennahar TV Mercredi 18 mai à 10 h 16 mn Source de l’article Liberté-algérie.com

La chaîne de télévision Ennahar TV a publié sur son site un certain nombre de documents concernant le Groupe Cevital. Ces documents, censés accabler le patron du groupe, ne révèlent, en réalité, aucun acte illégal ou répréhensible. En revanche, le scoop est ailleurs. En effet, parmi ces documents, se sont glissées incidemment quelque quatre pages dignes d’intérêt. Car elles mettent à nu, de façon désormais irréfutable, l’existence de commanditaires et de donneurs d’ordre tapis dans l’ombre qui ont actionné cette chaîne dans le cadre d’un règlement de comptes contre Issad Rebrab. Nous reproduisons ci-après le contenu exact et intégral de ces quatre pages (dans un souci de préservation de l’honneur et de respect de la vie privée de certaines personnes citées dans le document, nous avons tenu à ne mentionner que leurs initiales.)
Cevital
Quelques pistes sur les dossiers épineux d’Issad Rebrab, DG/Cevital. D’abord, il faut l’attaquer sur les questions morales pour dresser le tableau car il insiste sur Cevital entreprise citoyenne :
1- Rebrab est un menteur professionnel. Il passe sa vie à faire des effets d’annonces.
Annoncer des chiffres faux surtout que personne ne vérifie. Par exemple : faire un montage vidéo sur toutes ses annonces de création d’emploi. Si on fait l’addition de toutes ses déclarations sur la création d’emplois on arrive à plus de 3 millions d’emplois fictifs.
2- Le cœur de son business c’est Béjaïa. C’est là où il faut frapper. La raffinerie et la distribution. Malik, son fils, tient un grand réseau de grossistes (tous islamistes) dans la distribution des corps gras et sucre. Ils ont des centaines de faux registres du commerce et personne ne vérifie car il a acheté tout le monde sur place. (La Gendarmerie nationale de la 5e Région militaire a ouvert une enquête).
3- En outre, au niveau du port, il viole les règles de l’environnement. Sonatrach a dénoncé l’extension des quais de Cevital. Rebrab a négocié avec Cherif Rahmani pour avoir les actes de conformité de l’environnement que sa raffinerie ne menace pas le port. Faut voir avec l’ex-ministre de l’Environnement, Mme Boudjemaâ, qui connaît bien le dossier et qui ne voulait pas signer. Un des plus gros problèmes de pollution de Béjaïa. Si l’État applique la loi, le site doit, soit fermer, soit appliquer les normes environnementales.
– P-DG du Groupe et du CA : Issad Rebrab
– Ahmed Nemmar : vice-président du Groupe
– Salim Rebrab remplace Malik Rebrab à la filière agroalimentaire Cevitalagro-Supermarchés Uno-raffinerie Béjaïa et sucre
– Pôle industries : Malik Rebrab qui fait office de président par intérim, gère les filières MFG-Brandt-Oxxo à l’international.
– Pôle mécanique service : Omar Immobis/immobilier + Fiat + Hyundai
– Linda Rebrab : gère le pôle commercial ventes et achats de matières premières.
Seule nouvelle nomination, S. D. comme attachée de communication du Groupe (fille d’un ancien ambassadeur algérien en Allemagne)
Recrutement de harkis
S’intéresser au recrutement de Mme C. T. H., fille de harki et c’est la future RH du groupe Cevital. Administrateur du Fonds de mémoire pour les harkis. Elle a travaillé 6 mois à Cevital. Son frère, M. H. vient de rejoindre le groupe comme DG des projets et de la stratégie. Il a travaillé 6 mois également. Rebrab les a limogés avant que le scandale n’éclate.
Le dossier sucre
Actuellement, Cevital organise la pénurie en créant la tension sur les grossistes. Le but de l’opération pour Cevital est de reconstituer sa trésorerie (son cash) sur le dos du marché en captant les quantités alors que le sucre s’envole à + 50/60% sur le marché algérien alors que les cours internationaux se sont effondrés. S’intéresser également au bureau trading de sucre installée en Suisse qui est dirigé par Salim Rebrab et son épouse chinoise de Hongkong, L. P. Y. (voir les deux fiches de l’épouse de Salim, L. P. Y).
La question : cette dame est cadre salariée en Algérie et dirige une compagnie en Suisse !! Comment est-ce possible. “Racham Hmida laâb Hmida”. Cevital achète le sucre à lui-même à travers le bureau de Trading Skor International SA.
Que font les autorités ? les impôts ? Cevital a créé une centrale d’achat de sucre au Brésil (que visite actuellement Issad Rebrab) qui vend le sucre roux à Cevital via son propre bureau en Suisse. Sur toute l’opération Brésil-Suisse-Algérie, c’est Cevital qui contrôle la chaîne et se facture à elle-même !!!
Usine Fagor
Au niveau de l’usine Fagor de Sétif, les techniciens sont étonnés de la polémique avec le ministre de l’Industrie, Abdesselam Bouchouareb sur l’importation de machines usagées alors qu’ils ont reçu du matériel neuf qui est déjà installé et prêt à l’emploi. Ils soupçonnent une attaque politique.
Le dossier MFG
Examiner les aides et subventions de l’État (accordé à l’export) car les valeurs à l’exportation de MFG/Cevital sont fausses.
Les aides à la production sont dénaturées car en bout de ligne de production du verre plat, les ouvriers de l’usine ont instruction de le casser en petits morceaux et le réinjecter pour en faire des plaques. MFG change ainsi les numéros de production.
L’usine MFG de l’Arba est, elle-même, réalisée sans permis de construire.
La question : où est le permis de construire ? L’usine actuelle est sur des terres agricoles ? Voir avec le ministère de l’Agriculture par quel miracle il a obtenu ce foncier agricole ! L’usine de verre plat de l’Arba est illégale. Voir avec l’ex-wali de Blida, Hocine Ouadah qui connaît le dossier !
Le dossier Samsung/Samha
Importation des télévisions cathodiques issues des stocks Samsung (10 à 20 $ l’unité) et revendues par la filiale Samha/Cevital entre 100 et 150 $.
Cevital a acheté un écart de stock qui correspond à 40 ans en termes de volume. Une transaction qui aurait permis de transférer plus de 40 millions de dollars à titre de transferts de devises.
L’actuel DG de l’ENI Bel-Abbès, M. Berekla connaît parfaitement le dossier lorsqu’il était en poste à Cevital/Samha.
Le dossier Oxxo
Fausses commandes d’importation des menuiseries PVC de son usine Oxxo rachetée en France (dans la circonscription électorale de l’ex-ministre Arnaud de Montebourg). Surfacturation sur la valeur. Complicité au niveau des douanes, notamment au niveau du contrôle du parc sous douane de Cevital qui se trouve à l’Arba sur les dédouanements (conteneurs vides). À signaler que l’usine Oxxo de Bordj Bou-Arréridj est installé sans permis de construire !
Le dossier du foncier
Litige sur le foncier acheté à Bouira, terrains agricoles à El-Hamiz, où le sol a été bétonné. Autre litige, Omar Rebrab, concernant 5 000 hectares rachetés chez Daewoo mais sans acte du Cneru.
L’avocat de Cevital en France
L’homme important dans le dispositif français de Cevital est l’avocat, F. B., dont le cabinet est domicilié à 17 avenue des Champs-Élysées et qui s’occupe de tous les dossiers français du groupe d’Issad Rebrab. On évoque un paiement de l’ordre de 125 000 euros de Rebrab, via cet avocat, à un conseiller de l’Élysée de François Hollande afin que Rebrab obtienne (ou achète) le “privilège” d’être reçu à la présidence française en compagnie d’hommes d’affaires internationaux de renom. Il a été reçu 2 minutes par Hollande en octobre 2014. Voilà les premières pistes, le dossier Pombino Italie, investissements en Afrique, fonciers, et spéculation vont suivre…

Sakina bentini 28/05/2016 08:28

Le document qui accable Ennahar TV Mercredi 18 mai à 10 h 16 mn Source de l’article Liberté-algérie.com

La chaîne de télévision Ennahar TV a publié sur son site un certain nombre de documents concernant le Groupe Cevital. Ces documents, censés accabler le patron du groupe, ne révèlent, en réalité, aucun acte illégal ou répréhensible. En revanche, le scoop est ailleurs. En effet, parmi ces documents, se sont glissées incidemment quelque quatre pages dignes d’intérêt. Car elles mettent à nu, de façon désormais irréfutable, l’existence de commanditaires et de donneurs d’ordre tapis dans l’ombre qui ont actionné cette chaîne dans le cadre d’un règlement de comptes contre Issad Rebrab. Nous reproduisons ci-après le contenu exact et intégral de ces quatre pages (dans un souci de préservation de l’honneur et de respect de la vie privée de certaines personnes citées dans le document, nous avons tenu à ne mentionner que leurs initiales.)
Cevital
Quelques pistes sur les dossiers épineux d’Issad Rebrab, DG/Cevital. D’abord, il faut l’attaquer sur les questions morales pour dresser le tableau car il insiste sur Cevital entreprise citoyenne :
1- Rebrab est un menteur professionnel. Il passe sa vie à faire des effets d’annonces.
Annoncer des chiffres faux surtout que personne ne vérifie. Par exemple : faire un montage vidéo sur toutes ses annonces de création d’emploi. Si on fait l’addition de toutes ses déclarations sur la création d’emplois on arrive à plus de 3 millions d’emplois fictifs.
2- Le cœur de son business c’est Béjaïa. C’est là où il faut frapper. La raffinerie et la distribution. Malik, son fils, tient un grand réseau de grossistes (tous islamistes) dans la distribution des corps gras et sucre. Ils ont des centaines de faux registres du commerce et personne ne vérifie car il a acheté tout le monde sur place. (La Gendarmerie nationale de la 5e Région militaire a ouvert une enquête).
3- En outre, au niveau du port, il viole les règles de l’environnement. Sonatrach a dénoncé l’extension des quais de Cevital. Rebrab a négocié avec Cherif Rahmani pour avoir les actes de conformité de l’environnement que sa raffinerie ne menace pas le port. Faut voir avec l’ex-ministre de l’Environnement, Mme Boudjemaâ, qui connaît bien le dossier et qui ne voulait pas signer. Un des plus gros problèmes de pollution de Béjaïa. Si l’État applique la loi, le site doit, soit fermer, soit appliquer les normes environnementales.
– P-DG du Groupe et du CA : Issad Rebrab
– Ahmed Nemmar : vice-président du Groupe
– Salim Rebrab remplace Malik Rebrab à la filière agroalimentaire Cevitalagro-Supermarchés Uno-raffinerie Béjaïa et sucre
– Pôle industries : Malik Rebrab qui fait office de président par intérim, gère les filières MFG-Brandt-Oxxo à l’international.
– Pôle mécanique service : Omar Immobis/immobilier + Fiat + Hyundai
– Linda Rebrab : gère le pôle commercial ventes et achats de matières premières.
Seule nouvelle nomination, S. D. comme attachée de communication du Groupe (fille d’un ancien ambassadeur algérien en Allemagne)
Recrutement de harkis
S’intéresser au recrutement de Mme C. T. H., fille de harki et c’est la future RH du groupe Cevital. Administrateur du Fonds de mémoire pour les harkis. Elle a travaillé 6 mois à Cevital. Son frère, M. H. vient de rejoindre le groupe comme DG des projets et de la stratégie. Il a travaillé 6 mois également. Rebrab les a limogés avant que le scandale n’éclate.
Le dossier sucre
Actuellement, Cevital organise la pénurie en créant la tension sur les grossistes. Le but de l’opération pour Cevital est de reconstituer sa trésorerie (son cash) sur le dos du marché en captant les quantités alors que le sucre s’envole à + 50/60% sur le marché algérien alors que les cours internationaux se sont effondrés. S’intéresser également au bureau trading de sucre installée en Suisse qui est dirigé par Salim Rebrab et son épouse chinoise de Hongkong, L. P. Y. (voir les deux fiches de l’épouse de Salim, L. P. Y).
La question : cette dame est cadre salariée en Algérie et dirige une compagnie en Suisse !! Comment est-ce possible. “Racham Hmida laâb Hmida”. Cevital achète le sucre à lui-même à travers le bureau de Trading Skor International SA.
Que font les autorités ? les impôts ? Cevital a créé une centrale d’achat de sucre au Brésil (que visite actuellement Issad Rebrab) qui vend le sucre roux à Cevital via son propre bureau en Suisse. Sur toute l’opération Brésil-Suisse-Algérie, c’est Cevital qui contrôle la chaîne et se facture à elle-même !!!
Usine Fagor
Au niveau de l’usine Fagor de Sétif, les techniciens sont étonnés de la polémique avec le ministre de l’Industrie, Abdesselam Bouchouareb sur l’importation de machines usagées alors qu’ils ont reçu du matériel neuf qui est déjà installé et prêt à l’emploi. Ils soupçonnent une attaque politique.
Le dossier MFG
Examiner les aides et subventions de l’État (accordé à l’export) car les valeurs à l’exportation de MFG/Cevital sont fausses.
Les aides à la production sont dénaturées car en bout de ligne de production du verre plat, les ouvriers de l’usine ont instruction de le casser en petits morceaux et le réinjecter pour en faire des plaques. MFG change ainsi les numéros de production.
L’usine MFG de l’Arba est, elle-même, réalisée sans permis de construire.
La question : où est le permis de construire ? L’usine actuelle est sur des terres agricoles ? Voir avec le ministère de l’Agriculture par quel miracle il a obtenu ce foncier agricole ! L’usine de verre plat de l’Arba est illégale. Voir avec l’ex-wali de Blida, Hocine Ouadah qui connaît le dossier !
Le dossier Samsung/Samha
Importation des télévisions cathodiques issues des stocks Samsung (10 à 20 $ l’unité) et revendues par la filiale Samha/Cevital entre 100 et 150 $.
Cevital a acheté un écart de stock qui correspond à 40 ans en termes de volume. Une transaction qui aurait permis de transférer plus de 40 millions de dollars à titre de transferts de devises.
L’actuel DG de l’ENI Bel-Abbès, M. Berekla connaît parfaitement le dossier lorsqu’il était en poste à Cevital/Samha.
Le dossier Oxxo
Fausses commandes d’importation des menuiseries PVC de son usine Oxxo rachetée en France (dans la circonscription électorale de l’ex-ministre Arnaud de Montebourg). Surfacturation sur la valeur. Complicité au niveau des douanes, notamment au niveau du contrôle du parc sous douane de Cevital qui se trouve à l’Arba sur les dédouanements (conteneurs vides). À signaler que l’usine Oxxo de Bordj Bou-Arréridj est installé sans permis de construire !
Le dossier du foncier
Litige sur le foncier acheté à Bouira, terrains agricoles à El-Hamiz, où le sol a été bétonné. Autre litige, Omar Rebrab, concernant 5 000 hectares rachetés chez Daewoo mais sans acte du Cneru.
L’avocat de Cevital en France
L’homme important dans le dispositif français de Cevital est l’avocat, F. B., dont le cabinet est domicilié à 17 avenue des Champs-Élysées et qui s’occupe de tous les dossiers français du groupe d’Issad Rebrab. On évoque un paiement de l’ordre de 125 000 euros de Rebrab, via cet avocat, à un conseiller de l’Élysée de François Hollande afin que Rebrab obtienne (ou achète) le “privilège” d’être reçu à la présidence française en compagnie d’hommes d’affaires internationaux de renom. Il a été reçu 2 minutes par Hollande en octobre 2014. Voilà les premières pistes, le dossier Pombino Italie, investissements en Afrique, fonciers, et spéculation vont suivre…