11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 14:24

 Ahcène Lalmas: le meilleur du siècle précédent

 

Ahcène Lalmas, un footballeur  des années soixante est considéré comme l’un des meilleurs joueurs que l’Algérie ait produit  depuis son indépendance en 1962. Pour la centaine de  joueur,  entraineurs, dirigeants, arbitres, journalistes interrogés par le journal sportif ECHIBEK   fin 1999 il est le meilleur  joueur algérien du siècle précédent. 

Dans le  classement établi à la faveur de ce sondage, Achène avait  obtenu la première place  avec 478 points soit deux cents de plus que sur  l’autre star du football Algérien Rabah Madjer. Il a fait l’unanimité chez  la plupart des sondés.
 
Cet écart de points illustre la valeur de ce joueur qui a rayonné  pendant une quinzaine  d’année sur  les terrains d’Algérie. Il est de loin le sportif algérien qui a le plus marqué son temps.

 



Ayant  accompli  toute sa carrière de footballeur en Algérie. Ahcène a débuté  avec l’OM Ruisseau avec qui il a réalisé un record original qui n’a d’ailleurs jamais battu par un autre joueur. Il a inscrit à lui seul 14 buts en une seule rencontre officielle. C’était en match éliminatoire de  coupe d’Algérie contre la formation de Birtouta qui avait encaissé ce jour là 18 buts.

Lalmas a ensuite signé une licence au sein du club voisin le CR Belouizdad, un club crée en 1962, issu de la fusion de deux clubs de Belcourt.

Avec cette formation, il a marqué le football algérien des années soixante. Il a décroché quatre titres de champion (1965, 1966, 1969, 1970) et trois coupes d'Algérie (1966, 1969, 1970) et trois fois (1970-1971-1972) le tire maghrébin.



En Equipe Nationale, il a été convoqué pour le premier  match de l’équipe algérienne indépendante, le 6 janvier 1963 contre les espoirs de la Bulgarie. Il n‘avait pas encore  dépassé les 20 ans - il né le 3 mars 1943 - lorsque Il a été appelé  par  le trio Firoud Kader - Khabatou Smaïl - lbrir Abderahmane.

Evoluant en amateur en Algérie, Lalmas était toujours appelé en sélection même lorsqu’ on fait appel aux  joueurs  professionnels évoluant en France, ceux qui ont fait les beaux jours de l’équipe du FLN. Les anciens se remémorent  du match livré le 4 novembre 1964 à Alger devant la grande équipe de l’Union Soviétique  qui possédait  dans ses rangs plusieurs célébrités dont Lev YACHINE le meilleur gardien  du monde de tous les temps. Menés par  2/1, les algériens enregistrent en seconde mi-temps la rentrée de Lalmas qui n’en réussit par moins à battre Yachine. Il a  égalisé pour son équipe d’un magistral coup de tête. 


Depuis  ce jour là ,  la légende LALMAS est née. Il fera et défera l’histoire du Football Algérien, lancera et brisera des carrières tant son influence sur les entraineurs sera grande. A son ombre pousseront de jeunes talents, et sa classe fera des émules qui ont eu pour nom AMIROUCHE, FREHA, SALHI, SERIDI, BETROUNI entre autres.
En plus de ses qualités du buteur, LALMAS a toujours eu un certain ascendant sur ses coéquipiers, ce qui l’amena   petit à petit à se transformer en stratège abandonnant le poste d’avant- centre. Son intelligence de jeu, ses qualités de meneur d'homme  ses accélérations décisives, son sens du but en font l'un des  joueurs les plus complets du continent africain.
  
A la fin de sa carrière, il quitte le Chabab pour intégrer le NA Hussein Dey avec sa pléiade de jeunes talents qui ont pour  noms   Fergani   Ali,   Kheddis   Mohamed,   Ighil   Meziane et  Guendouz Mahmoud .  
Au crépuscule de sa carrière pointait la réforme sportive qu’il ne vivra pas en tant que joueur. Lui qui avait tout donné à l’Algérie du football a raté cette politique qui allait tout donner au sportif, dans une espèce d’action de retour.
Il   a tenté après  une   carrière  d'entraîneur   mais la réussite n’était pas au rendez-vous .Son franc-parler le pousse parfois à l'excès et il n'a pas des amis dans le monde du football.    

Partager cet article

Published by Bob_Algiers_ - dans Sports
commenter cet article

commentaires

Mokhtar 09/09/2010



de son temps et parmi tous les grands joueurs présents -ABROUK, KALEM.SELMI.SALHI AICHI.BETROUNI.TAHIR ETC... , Hacene était indiscutablement le meilleur. L'Algérie se souviendra toujours de son
kabache. Je lui souhaite une bonne santé  



Rachid GHEDIRI 10/09/2010



Bravo il n'y a rien de plus honorant que de se rappeler qu'il fut le MEILLEUR il nous a fait pleurer ,il nous a donné la chaire de poule, il nous a subjugué jamais un Homme de sa trempe n'a
repris le flambeau LALMAS c'est LAMAS UNIQUE on a eu deux hommes en ALGERIE BOUMEDIENNE et LALMAS, c'est trise pour nos génération jamais ils n'auront cette chance de le voir car meme la tele de
chkoupi l'a oublié car il est le meilleur.


les zidane ou majer ou betrouni ne sont que des nains a ses cotes et je sais de quoi je parle



cherif 20/09/2010



ca me fait rappeller la finale de la coupe d'algerie gagné par le CRB devant l'USMA 5à3 ce jour là le feu EL OKBI a fait un grand match,ce dernier (el okbi) me fait aussi rappeller les
autres gardiens de buts ZEBAIRI ET BOUAICHAOUI allah yarhamhoum



Mohamed 22/09/2010



Oui, le grand Hacène Lalmas était unique en son genre. il avait fait vibré et honoré le Foot ball Algérien et le Chabab de Belcourt. Il est modeste et s'est éclipsé sans jamais se montrer ni à la
TV ni sur les journaux. Comme Le chanteur Chaabi ; Amar Ezzahi. qui ne veut pas se vanter.


Merci Hacène Lalmas d'avoir hissé les couleurs nationales.......... et (retiré sans laisser de traces)....



allel 01/11/2010



voilà je vous felicite c'est vraiment une bonne dégustation un bon melange bravo pour ce site et bonne continuation bravo à l'algerie en avant jusqu'à la victoire bonne fete à notre peuple pour
le 1er novembre  gloire à nos martyrs



khaled 20/12/2010



Le genie et l'ingenieux font la paire Lahcéne Lalmas est un oiseau rare ,jamais le monde du football ne reverra un autre personnage de cette carrure.


Lui souhaitant un prompt rétablissement et une longue vie


Khaled de Khemis Miliana