12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 10:29
L’ESS remporte avec brio la coupe arabe
Ils l’ont fait !

Par : Farès R

Amman Stadium International : temps maussade, affluence très nombreuse, pelouse en excellent état, très bon éclairage. Arbitrage de M. Issam Abdelfettah (Égypte).
But : Touil (45’) pour l’ESS.
Avertissements : Raho (23’), Keïta (48’), Adico (50’), Hadj Aïssa (78’), Bourahli (84’) pour l’ESS et Mohamed Khemis (35’) pour Al Fayçali.
Al Fayçali : Louaï, Mohamed Khemis, Mohamed Zohir, Mohamed Mounir, Khaled Saâd, Khaled Nemar (Salim Mouaid 76’), Haïdar Abdelamir, Abelhadi Maharma (Haïthem Cheboul 63’), Kossaï, Haïthem Okal (cap) et Serradj Al Tal.
Entraîneur : Hamad Adnan.
ESS : Hadjaoui, Raho (cap), Yekhlef, Benchadi, Maïza, Keïta, Adico, Lamouchia, Touil (Delhoum 74’), Bourahli (Ziaya 84’) et Derradj (Hadj Aïssa 61’).
Entraîneur : Saâdane.

Ils ont osé, ils l’ont eue les braves Sétifiens. C’est devant le roi Abdellah II de la Jordanie, sa femme Rania Abdallah et dans un stade archicomble que les Sétifiens ont abordé cette seconde manche de la finale de la quatrième édition de la Ligue des champions arabes avec une grande détermination. Saâdane n’a pas caché ses prétentions puisqu’il a d’emblée aligné trois attaquants, Derradj, Touil et Bourahli, pour mettre la pression sur la défense adverse et l’obliger à commettre l’erreur. Il a fermé aussi toutes les issues du milieu, où Lamouchia, Keïta et Adico n’ont rien laissé passer. Les Jordaniens se sont donc retrouvés devant un véritable dilemme.
D’emblée, les camarades du rusé Bourahli prennent les choses en main en se lançant carrément dans l’offensive. Plusieurs combinaisons ont été faites sans pour autant trouver le chemin des filets et ce, par manque d’inspiration. Entre-temps, les Jordaniens prenaient leur temps pour sortir de leur zone. C’est ainsi que Khaled Saâd a failli ouvrir le score sur un tir tendu des 20 mètres que Hadjaoui, d’une superbe parade, détourna en corner. Sétif a eu chaud (9’), elle a rapidement répliqué par le biais de l’infatigable Lamouchia qui a lancé un bolide des 25 mètres, obligeant le keeper à étaler toute sa classe pour dégager en corner (12’). Cette chaude alerte galvanisa les Algériens qui ont multiplié les assauts. Sur l’un d’eux, Keïta, héritant d’une balle perdue, tire instantanément des 30 mètres, mais celle-ci effleura la transversale (26’), Al Fayçali tente de desserrer l’étau, toujours par sa star Khaled Saâd qui a repris un tir tendu des 18 mètres, sans résultat (31’). Les Sétifiens, plus à l’aise, imposent leur loi et développent de belles phases de jeu. Lamouchia récupère une balle perdue et tire de toutes ses forces, le cuir passe à côté (41’), ce n’était que partie remise. Alors qu’on s’acheminait droit vers la mi-temps, une action collective est menée sur le flanc gauche, Yekhlef centre en retrait, Derradj, bien embusqué, d’un retourné acrobatique, oblige le gardien à dévier le cuir, Farid Touil à l’assaut ne rate pas l’aubaine et met le cuir au fond des filets (45’).
Cette ouverture du score démoralisa les Jordaniens qui ne s’attendaient guère à cette réalisation. Sur cet avantage, l’excellent arbitre égyptien, Issam Abdelfettah, siffla la fin de la première mi-temps. Dès la reprise, les Jordaniens quittent leur zone pour aller mettre la pression sur Maïza et Benchadi, ils ont eu quatre corners consécutifs qui ont failli faire mouche, n’était l’intervention courageuse et judicieuse de la défense sétifienne, obligée de sortir le grand jeu pour annihiler les attaques.
Toutefois, l’Entente avait la possibilité de faire le break, lorsque Touil se présenta seul face au gardien, mais rate lamentablement (50’). Kossaï était tout près de l’égalisation lorsque son puissant tir est repoussé par Maïza en corner (60’). L’entrée de Hadj Aïssa à la place de Derradj à la 65’ stabilisa quelque peu le jeu des Sétifiens. Saâdane incorpora par la suite Delhoum au milieu pour contrecarrer les offensives. Les Jordaniens tentent de percer cette muraille. En vain.
L’Entente tenait à son but et surtout à sa coupe, malgré cette nette action à la 86’ de jeu qui a vu Haïthem Okal mettre sa balle à côté alors qu’il était seul devant Hadjaoui. C’était là l’ultime action du match. Sétif, qui a eu sa coupe, a démontré qu’elle reste de loin la meilleure équipe arabe cette saison.

Partager cet article

Published by Bob_Algiers_ - dans Sports
commenter cet article
 

commentaires

Roll Over Beethoven