4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 00:07
Nadia Benyoucef (née à Alger en 1958) est une chanteuse algérienne. Elle naît en 1958 à Bad Djedid, à la Casbah d'Alger. Brillante interpréte, elle serait originaire des environs de Cherchell, puis élève à El-Mossilia, mais elle abandonne ses études musicales. El-hane oua Chabab, l'émission de télévision consacrée aux jeunes talents, la révèle au public en 1973, alors qu'elle n'avait que quinze ans. Par le timbre chaud et fin de sa voix, elle introduit une note de fraîcheur dans l'interprétation du hawzi. Leytim lui servira de prélude avant le grand succès de Ya l'Mima, chanson qui lui a été spécialement composée par Rabah Driassa. Sa collaboration avec deux compositeurs confirmés, Mâati Bachir et Tahar Benhamed, ne lui apporte que des satisfactions : Yal Warda et El Khatem. Ses duos avec Chaou (El Waldine et Kahwa ou Latey) et Kouffi (Yassadni et Lazem Tedbir) ne passeront pas inaperçus. Toutefois, la presque totalité de sa carrière reste marquée par deux personnalités : Mâati Bachir pour la composition (Aâmrat Dari, Lqit Lghzel, El Mouhami, etc.) et Saloua pour les conseils. Elle quitte l'enseignement pour se consacrer à la musique et à son foyer. Questionnée sur ce qu'elle pense des partis politiques (en 1990), elle a répondu « Mon parti à moi, c'est mon public et ma politique c'est la musique. » Au mois de juin 1994, elle annonça brusquement son retrait définitif de la scène artistique, allant jusqu'à demander à la radio et à la télévision de cesser la diffusion de ses chansons. Elle insistera sur le fait que les raisons de son retrait sont « volontaires et personnelles ». Toutefois, elle reprendra le chant de manière discrète et s'installa à Marseille (1996).

Partager cet article

Published by Bob_Algiers_ - dans Salon de Musique
commenter cet article
 

commentaires

Roll Over Beethoven