14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 13:44
   

 

EUGÈNE GIRARDET
Café arabe
Huile sur toile 32,5x22 cm,
Musée d’Orsay, Paris
          

   
THÉODORE CHASSÉRIAU
Cavaliers arabes emportant leurs morts
Huile sur bois 32x46 cm.
Musée du Louvre, Paris.
         

En juin 1830, le roi Charles X entreprend la conquête de l’Algerie. Il veut mettre fin à la piraterie qui gêne le commerce des navires français et implanter la France en Méditerranée.
Son successeur, Louis-Philippe, se demande s’il doit étendre la conquête à tout le pays. Il a en face de lui un adversaire redoutable, Abd el-Kader, qui soulève une partie de l’Algérie. La guerre s’étend à tout le pays jusqu'à la capture de l’émir, en 1847.
En 1852, Napoléon III libère Abd el-Kader. Il prend conscience des abus commis par certains militaires et surtout par les colons et les grands propriétaires français. Il souhaite protéger le « Royaume arabe », ses traditions et sa culture, rêve d’une fusion des deux « civilisations ». Les artistes retiennent de l’Algérie les deux aspects de la politique française : la conquête militaire, les grandes victoires et les massacres, d’un côté; et de l’autre les valeurs d’une culture ancestrale bafouée, la vie nomade, les métiers et les objets artisanaux, etc. On appelle ce goût en peinture l’ « orientalisme ».

         

 HORACE VERNET
Le combat de Somah (1839)
Huile sur toile 146 x 113,6 cm,
Autun, musée Rodin.
   

 

   

Partager cet article

Published by Bob_Algiers - dans Histoire - Géographie
commenter cet article
 

commentaires

sammi abbane 18/01/2015 22:51

moi je suis un fane des dessin est j aime bien les voire

Roll Over Beethoven