14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 12:11
     


Minaret de la mosquée almoravide, El-Mansourah, Tlemcen,
décor sculpte et mosaïques a carreaux vernissés.

 

 

 

Bouche de fontaine en forme de lion,
Qal’a des Beni Hammad, période hammadide, Xe-XIe s.,
Pierre sculptée (L. 26; H. 10 cm), Sétif, musée national.

 

 

Margelle de puits,
XIIe-XIIIe s. (?), céramique décorée
(H. 66; D. 33 ép. 2 cm), muse de Tlemcen.

 


Pot fragmentaire,
période ziride, Xe s., Sétif,
céramique non glacée à décor d’engobe
(H. 11; D. 15,5 cm), Sétif, musée national.

 

partir des VIIe-VIIIe siècles, l’Afrique du Nord est intégrée dans la sphère de la civilisation musulmane. Si la population est assez rapidement gagnée a la nouvelle religion après la résistance des chefs berbères Koceïla et La Kahina, la langue arabe ne gagne du terrain qu’a partir du XIe siècle (invasions des Banu Hillal). La domination ommeyade puis abbasside y sera éphémère : très tôt, les Berbères, qui adoptent le kharéjisme ou le chi’isme avant d’opter pour le sunnisme de rite malékite pour marquer leur particularisme, constituent leurs propres Etats. On peut ainsi signaler, dans l’actuelle Algerie, l’Etat rostemide constitue a Tahert entre les VIIIe et Xe siècles, puis, après la tentative fatimide partie de Petite Kabylie pour aboutir en Egypte, l’Etat hammadite des XIe-XIIe siècles, dont la principale capitale sera Bougie. Au XIe siècle, l’Algerie occidentale est intégrée a l’Empire almoravide, avant que tout le Maghreb ne soit unifie du XIIe au XIIIe siècle au sein de l’Empire almohade. Parmi les héritiers de ce dernier, le royaume zianide de Tlemcen constituera entre les XIIIe et XVIe siècles le principal Etat du Maghreb central.

 

 
Niche, période rostemide, Sedrata (Ouargla) Xe s,
stuc (H.77; I : 73; prof. 41 cm), Alger,
muse national des Antiquités

 

 

Partager cet article

Published by Bob_Algiers - dans Histoire - Géographie
commenter cet article
 

commentaires

Roll Over Beethoven