14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 11:26
 

 

     


Site de Séfar, Tassili N’Ajjer.

 


Poterie a décor de danseuses
(11x10 cm), protohistoire, Tiddis, musée du Bardo, Alger

 
Sculptures anthropomorphes ou bétyles,
grès (L. 31 a 53 cm; I. 15 a 20 cm), néolithique,
Tabelbalet, Tassili N’Ajjer, musée du Bardo, Alger.
 

L’Afrique du Nord a connu un peuplement humain des le paléolithique inférieur. Des vestiges d’Homo habilis vieux de 1,8 million d’années on été découverts dans l’est de l’Algerie, à Ain el Hannech; l’Homo erectus (Atlanthrope, l’homme de Terni fine a l’ouest du pays) y vécut il y a 700 000 ans. Le fond de la population actuelle se serait cependant pour l’essentiel constitue a l’épipaléolithique par la rencontre de deux branches d’Homo sapiens : hommes de Mechta al-Arbi, de culture ibéro-maurusienne, dont la présence remonterait ici a 22 000 ans, et Capsiens, Proto méditerranéens peut-être venus du Moyen-Orient ou d’Afrique orientale voici 10 000 ans. Ces derniers seraient à l’origine des Berbères ou Imazighen, dont l’écriture libyque est attestée au 1er millénaire av. J.-C. Les ancêtres des Berbères ont donc contribué avec d’autres populations, comme ce fut le cas dans le Tassili, au foisonnement de l’art rupestre qui caractérise le néolithique et la protohistoire en Afrique du Nord et au Sahara.

 

  Pointes de flèches en silex,
Erg oriental, néolithique,
musée du bardo, Alger.   Biface acheuléen,
Erg Tihodaïne (18x9 cm),
musée du Bardo, Alger

Partager cet article

Published by Bob_Algiers - dans Histoire - Géographie
commenter cet article
 

commentaires

Roll Over Beethoven