14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 11:24
 

 
Vue d'Alger (1880).
         
Alger…quelle ville, mon cher ami! Les Arabes l’appelaient El-Bahdja,
la blanche (sic), et comme elle est encore la bien nommée! Et quand le soleil se lève pour l’éclairer, quand elle s’illumine et se colore à ce rayon vermeil qui tous les matins lui vient de la Mecque, on la croirait sortie
de la veille d’un immense bloc du marbre blanc, veiné de rose.
     

EUGENE FROMETIN, Une année dans le Sahel, (1859) in Gallimard, Bibliothèque de la Pléiades, 1984.

Partager cet article

Published by Bob_Algiers - dans Histoire - Géographie
commenter cet article
 

commentaires

Roll Over Beethoven