5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 20:27
avec :Ould Abderrahmane Mazzouz, Mezarja Belkacem, Chegrani Mustapha, Bensaber Djamel, Chouikh Mohamed, Benmohamed Mohamed,  Bechali Allel, Stambouli Mohamed, Afifa, Tayeb Abou Hassane, Salima, Sissani, Ali Abdoune, Touèche Mohamed, Fatiha Berbere, Bouzid Boualem,Mezarja Belkacem Bouzid
Texte : El-Guerrab oua Salhine (Le Porteur d’eau  et les marabouts) Auteur et Metteur en scène : Ould Abderrahmane Kaki
Résumé :
Sur une écriture qui se nourrit de légendes, la pièce théâtrale El-Guerrab oua Salhine (Le Porteur d’eau  et les marabouts), écrite et mise en scène par  Ould Abderrahmane Kaki, nous dresse le tableau d’une société aux prises avec la misère culturelle et la déchéance. Un thème universel, Kaki y affirme “l’humanisme”.

La pièce met en scène trois saints (salihine) descendus sur terre pour vérifier si la générosité, la bonté et la solidarité ont encore cours dans un monde de misère, d’injustice et d’égoïsme et ce, en compagnie de Slimane El Guerrab (le porteur d’eau) et de la candide H’lima, l’aveugle au grand cœur. Dans cette pièce, c’est le porteur d’eau, en l’occurrence celui qui fit appel aux marabouts, qui est le maître du spectacle. Celui-ci essayera vainement de placer ces hôtes, venus d’outre-tombe, auprès des habitants du hameau. Finalement, c’est chez H’lima, pauvre et sans ressources, qu’ils trouveront refuge. Cette dernière accepte de sacrifier sa chèvre, son seul bien, par devoir d’hospitalité envers les trois voyageurs. En définitive, elle sera récompensée et retrouvera la vue. Depuis, sa maison est devenue un sanctuaire où les gens du village se rendent pour régler leurs problèmes ou trouver des  solutions à leurs soucis de la vie quotidienne, jusqu’au retour de son cousin, qui s’élève contre la situation  à laquelle est parvenu le village et exhorte les habitants à reprendre leur travail et de  régler leurs problèmes.

Partager cet article

Repost0

commentaires