4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 23:32

Partager cet article

Repost0

commentaires

ben hadji 18/11/2020 12:51

Mme BEN HADJI Née
KACI AMER Soraya
Ecole de Tazerouts A Monsieur
Abi youcef/ AEH le Directeur de l’Education de la
Wilaya de Tizi Ouzou

Objet : Surcharge horaire suffocante et anti-pédagogique.
Monsieur le Directeur :
J’ai le regret de vous exposer le long de cet écrit mes souffrances personnelles et celle de beaucoup de mes collègues enseignantes de langue Française au primaire, qui dépriment inlassablement de la surcharge horaire suffocante et handicapant tout acte pédagogique normal et sérieux des apprenants à un âge juvénile.
En effet, j’exerce mes fonctions dans une école primaire qui compte plus de 240 enfants et j’assure l’enseignement de la langue à plus de 150 élèves, répartis en 05 divisions et en 10 groupes, suite à l’application des mesures de protection contre la COVID19.
Seule enseignante de langue Française dans une école qui compte huit autres enseignantes avec un emploi de temps qui ne comporte aucun creux me permettant de m’essouffler d’une séance à une autre.
Malgré mes cris de détresse auprès de l’inspectrice de la langue ou celui de la pédagogie, la situation est restée inchangée. Comment exiger d’un enseignant à dispenser un enseignement de qualité à unn effectif aussi lourd d’apprenants en veillant au respect du suivi de la méthodologie d’enseignement et les taches y afférentes
(préparation de la fiche, remplissage du cahier journal , le cahier de texte, le suivi des cahier des élèves et les évaluations orales et écrites pour plus de 150 élèves).
Les responsables hiérarchiques interpellés, au lieu de rechercher une solution judicieuse qui permet à l’enseignant d’exercer son métier dans la sérénité et à l’apprenant de bénéficier d’un apprentissage dosé et graduel, évoquent le volume horaire réglementaire au pallier primaire comme s’il s’agissait « d’une fabrique à pates alimentaires ».
Non, Il est irrationnel de demander à une enseignante d’assurer ses fonctions au détriment de sa santé et contre sa mission noble d’assurer un enseignement digne à ses apprenants. Il est facile de jouer au touriste en classe et négliger les attributs de la mission mais cela relève de la conscience de chacun.
Monsieur le Directeur, la solution existe et à la portée de vos subalternes locaux. N’est-il pas plus judicieux d’engager un/une enseignante dans le cadre d’un complément d’horaire sachant que des collègues n’assurent même pas le tiers de mon volume horaire, ou désigner des vacataires qui auront à nous soulager durant cette période cruciale de pandémie ou le risque est partout.
Il est urgent d’apporter une solution rapide à une léthargie administrative et pédagogique qui prend en otage et l’enseignant et l’apprenant. En cas de non prise en charge de ma présente requête, je me verrai dans l’obligation de préserver ma santé et mon moral.
Dans l’attente d’une suite que j’ose espérer en ma faveur ;
Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, le respect de mes salutations distinguées.
La concernée Mme S. BENHADJI
Copies envoyées à :
Mr l’inspecteur pédagogique de AEH
Mr le Ministre de l’éducation nationale

fali 13/03/2017 20:48

bonsoir , je suis à la recherche du formulaire de la mise en disponibilité , c'est urgent et merci !!!

ram 08/05/2016 23:26

l ecole primmaire imouloudene dite kali boudjemaa est inviter par le cleub des enfants emission televise afin de recompenser les exellets eleves mais malheureusement ceux qui sont choisis sont pas tous meilleurs .un 9 de moyenne ecarter et remplacer par un 8 de myen.azefoun